lundi 11 mai 2015

En parlant de costumes...

tumblr_nkelzx5dqN1rx0jh2o2_1280

LES JARDINS DU ROI 
de Alan Rickman ❤❤❤


Avec spoilers (je me lâche)

Le moins que l'on puisse dire, c'est que ce film nous a fait parler. Autant, Divergente 2, je l'ai trouvé nul, nul, nul sans beaucoup de commentaires (scénario minable, jeu inexistant) autant là, j'ai clairement pu identifier ce qui pêche. Un peu de tout en fait. Là où ça m'énerve c'est que j'ai eu l'impression d'un immense gâchis. Il y avait tellement de potentiel avec cette thématique...

On part d'un personnage inventé de toutes pièces, Sabine de Barra, paysagiste. Je n'ai rien contre le jeu avec l'Histoire. Qu'on ne soit pas raccord avec les us et coutumes, les costumes de l'époque ? Là encore, je ne pinaille pas trop: à partir du moment où il est clairement dit que le but n'est pas de faire une fresque historique, à nouveau pourquoi pas. Par contre, si on décide de prendre des libertés, il faut que ça soit avec un but: une intrigue solide, une esthétique, un discours que l'on veux développer, une tonalité que l'on veux donner. Ce film porte magnifiquement bien son nom en version originale: c'est le chaos total et aucun but n'est atteint. Scénario poussif et sans fil conducteur, zéro émotion (mais alors là, c'est zéro zéro), visuellement peu abouti, bref, un gros ratage.

L'INTRIGUE

- Ha. Ha. Ha! -


Une blague énorme. Il n'y en a simplement pas. En fait, rien ne tient la route. On a l'impression d'un spectacle de magie où on sort des trucs du chapeau: oh! le frère du roi a un amant, oh! madame de Maintenon a remplacé la Montespan, oh! Le Nôtre a des problèmes conjuguaux, oh! d'ailleurs sa femme est amie avec la Montespan, oh! Sabine de Barra a un secret, oh! le roi en a un peu marre, oh!... Et le pire là dedans c'est que même ce qui est présenté comme central est tout aussi anecdotique. Serait-ce une romance sur fond de création des jardins de Versailles ? Non plus.

La soi-disant romance entre Le Nôtre et Sabine de Barra n'a aucun charme. Déjà, parler de romance c'est un bien grand mot, on a plus l'impression d'un "bon, quand faut y aller, faut y aller". Certes, ils ont l'air de bien s'entendre, mais de là à passer à la vitesse supérieure...

Avec ce résultat, on se dit qu'il fallait soit aller plus franchement dans cette voie et tout miser sur l'idylle entre Barra et Le Nôtre (et virer toutes ces fausses-intrigues parallèles) soit la supprimer et choisir de faire de Sabine de Barra et de Le Nôtre de simples amis. Sur cette seconde option on aurait gagné deux/trois trucs*: par exemple, on nous aurait épargné la Mme Le Nôtre qui semble n'avoir été pensée que pour justifier que monsieur aille voir ailleurs (parce que on ne veut pas en faire un personnage pas sympa quoi). On aurait pu choisir l'angle t'attaque des rapports hommes-femmes au 17e, chose très vaguement esquissée (ce qui est un comble lorsque l'on créer un personnage féminin qui se retrouve au milieu d'un monde d'homme). Et on se serait peut-être recentré sur les jardins, ce qui aurait pu être rafraichissant. Pour le coup, ceux qui ont choisi le titre français sont à coté de la plaque, parce que le titre original était PARFAIT pour représenter l'état de ce film.

Parlons des jardins. A part quelques plans, une scène de débroussaillement qui m'a fait sourire, le travail qui avance vaguement, une affaire sur les poires et les fleurs, de jardins, dans le fond, on ne parle finalement pas tant que ça. Ils restent vraiment en arrière-plan, un parti-pris qui aurait pu être acceptable s'il y avait un avant-plan. Mais non, ces jardins semblent être un prétexte pour installer une romance... qui ne s'installe pas. A ce niveau je me suis surprise à imaginer une toute autre dynamique, une histoire où les jardins avait une place centrale. Ça aurait pu être intéressant de partir sur les jardins en tant que personnage principal plutôt que Sabine de Barra, non ?

*(mais bon, on n'aurait pas eu le droit à THE scène où le Nôtre attend Sabine de Barra devant sa porte "Laissons de coté l'humilité")(trad: tu vas passer à la casserole)(parce que franchement on n'a pas l'impression qu'elle prend vraiment son pied hein)

Les Jardins du Roi : Photo Matthias Schoenaerts

LES EMOTIONS

- Quoi ? -


Ça aurait pu fonctionner en fait de lire la construction des jardins en parallèle avec une reconstruction des personnages. Parce que tous ont leurs problèmes. Par exemple dans le cas de Sabine elle est hantée par la mort de sa fille. Le Nôtre, il a visiblement un petit problème d'affirmation: en rapport avec son père (mentionné maintes fois au début du film) à sa femme ou au roi. Etc.

Mais... encore non.

On reste complètement en surface et donc au final on s'en fout complètement. Quel est l'intérêt de cette culpabilité que Sabine porte ? Pour dire que l'on ne peut pas parler de la mort à la cour ? Pour construire un faux-suspense ? Pour que le Nôtre puisse être le sauveur ? L'écriture des personnages n'est pas au point et je n'ai pas du tout réussi à ressentir ne serait-ce qu'une touche de joie/peine/peur.

Aucune portée émotionnelle, peu (ou pas) de charisme, présence réduite au minimum. Pour le coup, je ne peux pas mettre ça sur le compte d'un mauvais doublage. Il faut que je me rende à l'évidence: dialogues et/ou jeu sont les uniques raisons de ce fiasco.

Les Jardins du Roi : Photo Kate Winslet

L'ESTHETIQUE

- Beurk -


Il y a bien quelques moments assez jolis (cf: photo ci-dessus) mais concrètement, moi, j'ai trouvé l'ensemble plutôt moche en fait (le summum étant atteint à la fin du film avec cette vue des jardins en 3D très dégueu). J'avoue, j'aurais peut-être moins fait la fine bouche si j'avais été un peu entraînée dans l'intrigue. Mais vu que ce n'était pas le cas, du coup, j'ai cherché ailleurs mon bonheur, sans succès.

Dans l'ensemble donc, c'est pas joli-joli tout ça. Et lorsqu'on rajoute les costumes... Euh...

Comme je le disais au départ, en soi, ça ne me dérange pas franchement qu'on prenne des libertés avec les vêtements. Mais pour me répéter encore: c'était quoi le but ici ? Je crois que j'ai choisi la photo combo (au-dessus), parce que ça doit être la plus jolie robe de Kate Winslet/Sabine. Le reste du temps, elle se balade avec des vêtements aux tissus affreux "Pire que des rideaux " (dixit mon frère), de gros foulards, et des sacoches en bandoulière qui la rapproche plus de mon look au quotidien que de celui d'une femme au 17e. Et que dire de la robe de Mme Le Nôtre, pas du tout raccord et qui semble tellement avoir été conçue juste pour renforcer son rôle de méchante ?

(Kleoinparis, en parle bien mieux que moi)

Les Jardins du Roi : Photo Alan Rickman

En résumé: Un manque de parti-pris à (quasi) tous les niveaux qui m'a fait sortir de ce film déçue et un peu en colère d'un tel gâchis.

Posté par ElanorLaBelle à 07:41 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Commentaires sur En parlant de costumes...

    Ah, ah, ah, comme on se retrouve ! Je crois effectivement qu'on a tous détesté ce film. Voyons le bon côté des choses : on aura dissuadé beaucoup de gens d'aller le voir.

    Posté par Kleo, mardi 12 mai 2015 à 09:00 AM | | Répondre
    • Effectivement! Mais je reste perplexe lorsque je lis des critiques qui trouvent que c'est le jeu des acteurs qui sauve ce film...

      Posté par ElanorLaBelle, mercredi 13 mai 2015 à 08:04 PM | | Répondre
Nouveau commentaire