samedi 13 juin 2015

Du passé, du super-héros, des oreilles pointues et une apocalypse

Dans la série des billets esquissés et coincés dans les oubliettes du blog, quelques avis cinéma que j'étais persuadée d'avoir publiés... en juin 2013. Deux ans plus tard, une version éditée, avec en prime une bonne dose de fangirl - parce que visiblement c'est la période.

Le Passé, de Asghar Farhadi ❤❤❤❤
sorti en 2013

J'avais été relativement déçue lorsque j'ai vu A propos d'Elly que j'avais trouvé trop long (lent?), même si j'avais apprécié le sujet. J'ai du mal à dire ce qui ne colle pas avec les films de Asghar Farhadi, mais c'est exactement la même sensation que j'ai eu en regardant Le Passé (l'envie de frapper Tahar Rahim en plus, je ne supporte pas cet acteur). Peut-être que voir Une séparation me donnera la clé de ce mystère?

Edit 2015: J'ai vu une Séparation, que j'ai trouvé aussi un peu long, mais que j'ai beaucoup aimé. Pas de clé donc, juste que visiblement lui et moi on n'a pas la même idée de rythme mais que ça ne m'empêche pas d'apprécier sa façon d'appréhender les choses.

le passé

Star Trek into Darkness, ❤❤❤❤❤

Pas vraiment familière avec l'univers de Star Trek, bien qu'issue d'une famille de fervents admirateurs de cette série. J'ai même pas encore vu le précédent d'ailleurs. J'ai trouvé qu'il trainait en longueur, un reproche que je fais aussi à Man of Steel.

Edit 2015: Depuis, j'ai vu le Star Trek de 2009 et aucun des deux ne m'a laissé de souvenir impérissable...

Man of Steel❤❤❤❤❤

On m'avait prévenue que ce film était nullissime. Du coup, partie sur ce principe (et ayant la version avec Brandon Routh en tête), forcément j'ai trouvé ça correct. J'ai été suffisamment dedans pour ne pas faire attention aux faux-raccords qui sont apparemment ultra nombreux, mais ce long-métrage est quand même laborieux. Henry Cavill à beau être un Superman/Clark tout à fait convaincant (j'ai toujours trouvé ce dernier complètement naïf, voir niais et c'est tout à fait ce qui transparaît ici)(l'interprétation de Cavill me rappelle d'ailleurs le Clark de Smallville à qui j'aurais volontiers donné des baffes tellement il est cucu. Par contre était-ce vraiment obligé de le faire super-trop musclé?)(la sur-musculature a toujours eu un effet contre-productif sur moi)(mais je dis pas non à une musculature de forme humaine)(fin de la parenthèse hors-film).

Amy Adams est une Lois au bon potentiel d'emmerdeuse (là encore, lorsque je pense aux rôles dans lesquels je l'ai vu, je me dis que c'est parfait. Je pense par exemple à son rôle dans Leap Year), le scénario est très poussif et la fin à tiroir aurait pu être évitée pour le bien être du spectateur. L'ambiance visuelle de l'ensemble m'a plutôt convaincue et contrairement à mon frère, le passé révélé petit à petit ça ne m'a pas dérangée.

World War Z, ❤❤❤❤❤
Sorti en 2013

Loin d'être novateur mais la 3D est relativement bien utilisée (en tout cas bien mieux que dans Man of Steel ou Star Trek), le scénario n'est pas passionnant mais relativement bien dosé (re-contrairement à Man of Steel, Star Trek et, serais-je tentée d'ajouter, Le Passé) j'ai sursauté à plusieurs reprises et je me suis même offert le luxe de marcher dans la rue en flippant que les gens me sautent dessus (même que j'avais envie de sortir de la salle fissa lorsque le générique à commencé)

Aparté casting obligatoire vu le nombre de seconds rôles où je me suis dis "c'est machin!" ou alors "je l'ai vu dans quoi ?". Et puis, j'étais frustrée pendant le film de n'avoir ni ma soeurette ni mon frérot pour parler cast. Lorsque je me suis rendue compte qu'il y avait une sacrée flopée de têtes connues j'ai commencé à bien m'amuser - sans pour autant calmer mes nerfs. Sans problèmes, j'ai reconnu Grégory FitoussiMoritz Bleibtreu, Peter Capaldi, Pierfrancesco Favino et Matthew Fox. Avec plus de difficultés pour trouver où j'avais bien pu les voir, Elyes Gabel (le virologue) vu dans Game of ThronesMireille Enos (Karin Lane) dans Gangster Squad, David Morse vu dans pleins de films.

Et puis il y avait ce soldat que j'étais sûre d'avoir vu quelque part, mais que je ne trouvais pas dans la liste du cast sur imdb. Je commençais vraiment à me dire que j'avais déliré et que ce soldat je le confondais avec quelqu'un d'autre lorsque j'ai enfin trouvé. C'est Michiel Huisman et si il me disait quelque chose c'est tout simplement parce que j'ai revu The Young Victoria y'a quelques jours et qu'il y joue Ernest (le frère de Albert), mon petit coup de coeur. Tout s'explique. Reste l'énigme Ruth Negga (médecin) dont le visage me dit définitivement quelque chose, mais que je n'ai vu dans rien. Un épisode de Misfits vu à la télé peut-être ?

Edit Juin 2015: Ouais bon, depuis lors de l'eau a coulé sous les ponts et j'ai capitalisé des moments fangirl lorsque j'ai vu Michiel Huisman (maintenant je sais son nom) dans GoT, lorsqu'il apparaît 5mn dans Wild ou dans un premier rôle dans Adaline (mais je n'ai pas poussé le vice jusqu'à continuer la série Orphan Black à laquelle je n'arrive pas à accrocher)(Félicitez-moi). En conséquence, depuis une discussion il y a quelques mois avec Mamzelle'M qui englobait des sujets divers et variés, tels que "Wolverine incarne t-il le look bucheron ?", Michiel Huisman est officiellement la représentation la plus fidèle de mon idéal masculin.

Posté par ElanorLaBelle à 12:29 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Du passé, du super-héros, des oreilles pointues et une apocalypse

Nouveau commentaire