jeudi 4 août 2016

Le mauvais oeil

La semaine dernière je me suis levée un matin avec une grosse boule au ventre. Ça n'allait pas du tout je sentais que je me désagrégeais de l'intérieur. Je n'arrivais cependant pas à mettre des mots sur mon malaise, je n'avais pas vraiment de raisons de me sentir si mal ce jour-là en particulier. Un trop plein peut être. Oui, mon mois de juillet ne s'est pas déroulé comme prévu. Oui, je me suis sentie particulièrement seule. Oui, je me suis sentie moche et faible plus que de coutume. Oui, je cogite bien trop vis à vis de mon futur proche alors que je ne devrais pas : un futur c'est une construction bien trop soumise à des aléas indépendants de notre volonté, autant vivre et voir. J'avais peut être fait un mauvais rêve la nuit précédente, qui sait, je suis très sensible à ces choses-là. Toujours est-il que durant cette journée je n'ai rien dit à personne. J'ai souri comme j'ai pu, j'ai parlé le plus normalement possible, j'ai essayé de donner le change. Après tout, que dire " je ne me sens pas bien" " qu'est-ce qui ne va pas?" "En fait je sais pas vraiment, je me suis réveillée comme ça et depuis ce matin je suis chiffonnée de l'intérieur"

En rentrant du travail j'ai mis la musique dans ma voiture et à mi-chemin j'ai éclaté en sanglots. J'ai pensé écrire un billet sur ce qui me tracassait en ce moment, sur les potentielles causes: ça s'est avéré être gagnant par le passé. J'ai dessiné, j'ai été prise par le temps et le week-end est passé. Puis est venu ce début de semaine et j'ai pensé fort dès les premières heures à un "est-ce un test pour savoir jusqu'à où je peux tenir?"

Lundi, je me réveille après avoir "rêvé" que l'on me droguait pour me violer. La panique de la réalisation que l'on perd tous ses moyens et qu'on est devenue une proie (fort heureusement mon esprit m'a épargné l'acte). Mon ordinateur refuse de copier des fichiers, pas de virus apparent. Des questions qu'on me pose auxquelles je n'ai pas de réponses.

Mardi, journée de repos, il pleut fort. Après une restauration système, mon ordinateur décide de ne plus se rallumer. Plus d'accès à aucuns fichiers. Pas de billets bilans possibles, mes photos sont dessus. J'y passe l'après-midi, sans succès. En soirée, je vais à un anniversaire. Contre toute attente je gagne la partie de bowling alors que je n'y avais joué qu'une seule fois il y a 15 ans. On enchaine par un laser game qui à l'air fun. Au bout de 5 mn grosse douleur au dos en me relevant. Je quitte la partie, je rentre chez moi deux heures plus tard en évitant de trop me baisser, ça tire encore.

Mercredi, je me lève à six heures du matin, je rampe jusqu'à la cuisine et me retrouve bloquée dans le salon. Mon père m'aide à retourner dans ma chambre, je souffre. Trois heures plus tard, deuxième réveil, je tente de me mettre debout: vertige, nausée, oreilles qui sifflent, sueurs, j'ai l'impression que je vais m'evanouir. Ma mère me regarde "Tu es si blanche!". Attente du médecin, quasi impossibilité de me mouvoir. Lombalgie aigüe, arrêt de travail de 3 jours. Devoir demander aux autres (famille, amis) de prendre le relais. Détester cette sensation d'imposer du boulot en plus à cause d'une faiblesse perso.

Au test de force mentale, j´ai échoué et ai éclaté hier soir, c'est un peu trop pour moi. Reste l'espoir que "l'univers doit me réserver un truc merveilleux pour être aussi vache avec moi"

image

Posté par ElanorLaBelle à 08:20 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [2] - Permalien [#]
Tags : ,

Bavardages sur Le mauvais oeil

    Aïe, je compatis ! Pour la lombalgie, se pourrait-il que tu en aies "plein le dos" (que ça n'aille pas, de faire des trucs qui ne t'emballent pas, autre...) ?
    Et sinon, tu n'es ni moche (pfff) ni faible ! Juste comme ça en passant, j'envisageais de t'utiliser comme modèle pour un personnage un jour Mais ça reste entre nous, hein.

    Posté par Kleo, jeudi 4 août 2016 à 09:17 PM | | Répondre
    • (Ton commentaire est passé dans les spams, pourquoi??) Je pense en effet que ce mal de dos n'arrive pas n'importe quand, à un moment où je suis particulièrement fragile, au début d'un mois qui est toujours éprouvant pour moi (l'année dernière mi-aout, j'avais des vertiges et des nausées et le diagnostic fut "extreme fatigue et stress")
      Modèle pour un personnage? Oh c'est flatteur

      Posté par ElanorLaBelle, lundi 8 août 2016 à 09:43 PM | | Répondre
Nouveau commentaire