lundi 10 octobre 2016

Au troisième trimestre 2016

J'en ai déjà parlé, j'ai été bien ralentie au mois d'Août par une accumulation de contrariétés qui m'ont forcée à faire une pause dans une multitude de domaines. Du coup, de ce que je voulais faire il y a trois mois, peu de choses ont été accomplies : sans voiture, peu de possibilité de déplacement, à cause de mon dos, j'ai du dire provisoirement stop aux randonnées et aux baignades et sans ordinateur, ce fut compliqué à la fois d'écrire des billets mais aussi plus largement d'ordonner tout ce qui est numérique.

image

Coté amical, comment se fait-il que la plupart de mes amis sont nés en été ? Six personnes entre juillet et Août, soit autant d'occasions de préparer de petits quelques choses (même si je n'ai toujours pas envoyé la fameuse lettre à Mamzelle'M...). Je n'ai pas beaucoup eu l'occasion de bouger cet été, hormis une escapade rapide à Rennes en Août pour fêter l'anniversaire d'une copine. Heureusement, j'ai des collègues qui sont devenues des amies. Apéro, soirée d'anniversaire, soirées bouffe, soirées glandouille (Harmony of the Sea), tests culinaires (les boulettes ikea notamment) et même un après-midi à Brocéliande il y a une semaine. A noter que je n'ai pas fait attention que A. était gauchère. Honte ;)

Coté petites choses, pas de peinture sur vaisselle (je garde l'idée sous le coude) mais une Porte de la Moria enfin dessinée ! Ce n'est pas vraiment le projet initial, car d'une porte dessinée consciencieusement sur de la toile de jute avec de la peinture phosphorescente, je suis passée à un dessin à main-levée sur la vitre de ma porte. Disons qu'en plus de six ans, le projet a évolué avec les moyens (j'ai acheté de la peinture phosphorescente pour verre...) et surtout avec le lieu (à l'origine la porte devait recouvrir un mur de mon ancienne chambre). C'est très drôle parce que cette idée que je traîne depuis de nombreuses années, s'est matérialisée sur un coup de tête un matin, juste après le petit déjeuner et juste avant de m'allonger sur mon lit avec mes mouchoirs et mes bonbons aux huiles essentielles.

J'ai acheté de l'aquarelle, quatre couleurs qui semblaient me manquer mais je m'aperçois qu'il me faudrait aussi un joli vert et un rouge. Du même coup, j'ai trouvé une nouvelle utilité à ces boites en métal Nana. Je ne notais, ni ne dessinais pas grand chose ces derniers temps, donc mon nombre de carnets n'a pas baissé, d'autant plus que j'en ai acheté deux. On n'en a jamais trop, si ?

Les vêtements sont triés et j'ai trouvé une façon de doubler la place disponible dans l'énorme armoire avec les moyens du bord. Quelques autres petits agencements, minimes mais utiles.

Coté loisirs, toujours pas de sud-finistère donc. En revanche, si je ne suis pas non plus allée à Lorient, je suis allée à Port-Louis ce qui m'a permis de faire d'une pierre trois coups : voir des expos, découvrir un nouveau coin de Bretagne et passer du temps en famille. Dans la liste des découvertes, on peut aussi mentionner le château de Tonquédec, l'église sainte-barbe du Faouët, celle de Tréhorenteuc, une ruine de château en ille-et-vilaine, la vallée des saints et l'église du bourg de Tregastel.

Au niveau des balades, le tour de la presqu'île Renote à Trégastel, pour la troisième année consécutive la randonnée de Quemper-Guézennec (toujours aussi chouette), l'ascension du Grand Rocher à Plestin-les-Grèves, les 9 km du coté de Tonquédec et plus largement des balades en bord de mer, principalement sur la côte de Granit Rose.

Le compte définitif des baignades est de 24, un nombre décevant. Dix en juillet, onze en Août (mon dos m'a plombée durant la première quinzaine, sinon j'aurais pu aisément atteindre les vingt), trois en septembre. Par contre, la plupart furent « de qualité » à savoir, soit avec une eau claire, soit avec de gros rouleaux (le moment où tu redeviens gosse et que tu passes trois fois plus de temps dans la mer parce que tu sautes partout « celle-ci c'est la dernière après je sors »)

Trois* feux d'artifices, les trois fois couverte d'un gros manteau : c'était beau mais c'était frais (* voir quatre si on compte celui que l'on voyait de loin), un fest-noz, des étoiles filantes mais toujours pas cette capacité à ne pas dire « ouaouhhh !!! là !!!! » mais plutôt à penser vœux. J'ai beau avoir réduit mes vœux au strict minimum histoire d'avoir le temps de les penser durant le passage de l'étoile, le « là !!!!! » l'emporte toujours.

Coté culture, je n'ai pas atteint les 12 livres mais j'en suis à 9 plus trois en cours, ce qui est plutôt pas mal. Après La splendeur de Cavendon hall, de Barbara Taylor Bradford lu à Paris, j'ai enchaîné avec sa suite Les femmes de Cavendon. C'est typiquement le genre de livre que j'aime lire en été, allongée au soleil. Par contre, j'ai trouvé le deuxième tome encore plus prévisible que le premier et avec une ambiance bien moins sympathique. Le 14 juillet, allongée sur un rocher en bord de mer, j'ai lu l'Elégance des veuves de A. Ferney. Seulement 120 pages, mais je l'ai trouvé très long, parfaitement irritant et insatisfaisant. Déçue. J'ai enchaîné avec les deux premiers tome du Pensionnat de Mlle Geraldine de Gail Carriger. Comme lorsque j'ai lu la série du Protectorat de l'ombrelle (dont j'ai relu le tome 1, mais en français cette fois) j'ai trouvé la pause entre tomes nécessaire et je n'ai donc pour l'instant pas encore lu la suite. J'ai terminé avec difficultés le Défense des droits des femmes (ou plutôt son extrait) de Mary Wollstonecraft, un achat-instinct du printemps. A défaut de plaisir, jamais une lecture ne m'aura autant fait réagir dans la marge. Enfin, j'ai dévoré le Grand méchant renard de Benjamin Renner et le tome 1 du Paris des Merveilles de Pierre Pevel.

Coté cinéma, j'ai vu cinq films en juillet mais j'ai été absente des salles obscures en Août et en Septembre. Mon retour s'est fait durant le festival du film britannique de Dinard où j'ai vu neuf films. A la télé, Ricki and the Flash et Hippocrate (très bof, dans deux styles différents), Certains l'aiment chaud (chouette !), L'odeur de la mandarine (j'ai bien aimé), Still Alice (parfaitement décevant) et Black Storm (un navet, comme prévu)

Coté projets persos, « non, rien de rien » (pas tout à fait en fait, j'ai quelques idées de portraits historiques et j'ai – jusqu'à mon prochain changement d'idée – donné des dates de naissance à Otilie & co)

Coté rêves, beaucoup d'esprits malveillants, quelques gentils fantômes, des nuits "thématiques" (soit plusieurs rêves à la suite avec fil conducteur, par exemple cette fois où c'était les supermarchés), des remontrances, un réveil où je me suis sentie soulagée d'une chose absurde, bref, ce sont les angoisses qui ont dominé. Il me semble cependant que c'est durant cette période aussi que j'ai rêvé de mon motard qui faisait un spectacle au milieu des tracteurs à cette fête de village/paysanne en bord de mer.

Enfin coté boulot, nous revoilà au point de départ ou presque : fin de CDD mais décision prise de se considérer comme une chercheuse en science humaines (histoire et histoire de l'art). Certes, j'ai plus d'expérience professionnelle en tant qu'agent d'accueil mais c'est une des rares choses que j'aime faire avec certitude (hors du cadre universitaire)(même si agent d'accueil dans le secteur touristique ou culturel me plait bien finalement). Et puis, est-ce vraiment usurpé ?

Quant à mes mots de l'année, si la présence d'Amitié est incontestable, celle d'exploration et sérénité est très discutable!

Posté par ElanorLaBelle à 11:40 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [2] - Permalien [#]
Tags : , ,

Bavardages sur Au troisième trimestre 2016

    L’odeur de la mandarine, chouette titre. Et je n’en ai jamais entendu parler, ce qui m’intrigue.
    On ne peut pas dire que tu n’as « rien » fait cet été, en tout cas (déjà, c’est pas rien d’avoir réussi à te définir professionnellement)

    Posté par Shermane, mercredi 12 octobre 2016 à 09:25 AM | | Répondre
    • Je trouve aussi ce titre très joli.
      J'avais besoin de choisir une case à pole emploi qui me reflete un minimum.

      Posté par ElanorLaBelle, vendredi 14 octobre 2016 à 02:41 AM | | Répondre
Nouveau commentaire