mercredi 23 novembre 2016

Je suis parfois un loup pour moi

Je vous en parlais il y a quelques semaines de ces choses qui m'avaient manquées, ces choses propres à la vie citadine, à la vie sociale. Mes prochaines semaines vont être remplies de tout ça; d'expositions en tout genre, de lectures, de moments propices à la réflexion, de probables flâneries citadines, de cafés, de moments entre amis et même, la dėcouverte de l'inconnu - un passage de frontières et de nouvelles rencontres. Pourtant, la magie de ce qui normalement m'enchante* de fonctionne pour l'instant pas.

J'ai pris un train tout à l'heure et, bien que les prochains jours s'annoncent agréables et joyeux, je ne peux pas nier cette envie que j'ai de prendre un train en sens inverse et retourner dans ma grotte où mes chats, mes crayons, mes livres, mes séries, mes grosses chaussettes et mon gros pull m'attendent. Je ne le ferais pas, parce que je me connais parfaitement et je sais qu'il faut souvent que je me pousse, pour mon bien, parce que je suis une solitaire, une flemmarde, une peureuse. Mais ça faisait longtemps que je n'avais pas du agir presque contre mon instinct premier. Et faut dire que là, j'ai mis le paquet dans le dépassement de soi. 

IMG_1358

Au moment où mon corps et mon esprit semblent entrer en hibernation, j'ai décidé de leur infliger tout le contraire. Relations sociales (donc, un minimum de tenue, un minimum de conversation et un certain contrôle des émotions), défis intellectuels (recherches et lectures sur des sujets nouveaux) et surtout voyage (transports variés et lignes inédites)( et en plus je vais devoir ressortir mon anglais durant une semaine). Au fond de moi, je sais qu'une partie de mes réticences sont tout simplement dues au manque d'habitude, au fait de revenir dans le tourbillon de la vie, Mais je ne peux pas m'empecher d'etre en colère contre cette angoisse assourdissante et absurde qui m'a envahie depuis le début du mois. J'ai beau rationaliser la chose, mettre en avant le fait que c'est un choix, que je vais rendre visite à des amies puis à ma soeur, que mon programme est objectivement quasi parfait - et sera sans doute une très belle page de souvenirs, ce soir encore, j'éprouve cette désagréable sensation.

Pour Paris, je mets ça sur le compte du "pied à l'étrier", des semaines que je me terre, forcément...

Pour l'Irlande, je suppose que c'est la peur du voyage en solo, cette chose que je n'ai pas pratiquée depuis des années. Mes derniers voyages étaient plutôt linéaires (le plus compliqué était ce retour de Prague en 2014 où j'ai fait bus-train-train) ou alors avec de la compagnie (Guernesey cette année, Londres en 2011). Il faut remonter en Septembre 2010, et mon cauchemardesque trajet en bus pour Budapest pour retrouver ma dernière grande expédition en solo avec une certaine incertitude à l'arrivée. Loin d'être mon meilleur souvenir...

Et puis il y a toujours ce problème de projection. Car plus généralement, j'ai l'impression actuellement de ne pas être actrice de ma vie, d'être dans une parenthèse qui n'a pas vraiment de lien avec un avant ou un après. C'était agréable et, nécessaire je crois, en octobre, oppressant et angoissant par la suite. Ne pas réussir à s'enchanter de perspectives est pour moi une véritable torture. Petit espoir pétillant: j'ai fait un vrai rêve d'aventures cette nuit et j'ai senti mon coeur se soulever de plaisir en commençant la lecture d'un livre de non-fiction tout à vraiment

* Au fur et à mesure que Novembre s'étend, je crains aussi de plus en plus de ne pas profiter de Noël. Deux années à la suite? Alors non, ça non, il n'en est pas question!

Nb: J'avais vraiment besoin de tenter de mettre des mots sur cette sensation, c'est imparfait, mais j'éprouvais le besoin de laisser une trace de ces sentiments qui se mêlent, en espérant pouvoir très vite les contredire.

Posté par ElanorLaBelle à 12:05 AM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [1] - Permalien [#]
Tags : ,

Bavardages sur Je suis parfois un loup pour moi

    Bon séjour ! J'espère que ton angoisse va se dissiper et que tu profiteras de ton voyage et de tes proches.

    Posté par Aglaé, mercredi 23 novembre 2016 à 09:31 PM | | Répondre
Nouveau commentaire