jeudi 10 août 2017

Au trimestre printanier / 2017

J'ai eu du mal à l'écrire ce billet, tout comme j'ai du mal à écrire à peu près tout depuis quelques mois, que ce soit dans l'optique d'un billet hypothétique, de notes d'archives personnelles ou de fiction. J'ai été plutôt prolifique en début d'année et surtout durant mon voyage à Prague où je passais la majeure partie de mes journées seule, à explorer la ville et à me poser dans des cafés. C'est sans doute ça qu'il me manque, un mélange de temps de réflexion et de découvertes. On en reparle bientôt, parce que le mois d'Août c'est un de mes mois de bilan et de perspectives, et cette année il a une portée particulière.

Bref, je continue ma MAJ de blog avec le bilan du printemps (avec un bon mois de retard, oui). Comme j'ai tardé et qu'entre temps j'ai publié des "Charmants" (où je suis aussi en retard d'ailleurs...), on va partir sur mes sentiments à froid à propos de ce trimestre passé. Se greffera ce qui se greffera...

Ce printemps fut mine de rien assez dynamique entre la reprise du travail et le sentiment de devoir optimiser mes jours de congés qui m'a fait faire pas mal de trucs. Mais ce fut aussi un trimestre qui m'a mis sur les nerfs avec les élections présidentielles puis législatives qui sont restées en toile de fond. Début avril, je rêvais, [...] de verdure, de balades, de découvertes (même à coté!), d'apéro au milieu des arbres, de lecture au soleil de fin de journée, de robes sans collants, de première baignade, d'expositions, d'arriver à écrire, d'accomplir des choses, de manger des repas sains, de passer du temps avec mes amis et de me sentir satisfaite[...] Dans l'ensemble, ce fut exaucé, même si la partie "arriver à écrire" n'a pas du tout été là. Mais bon, c'est déjà pas mal.

Jersey - Juin 2017

L'entame du trimestre a coïncidé avec le début du travail. Comme j'avais été plutôt frustrée l'année dernière de devoir annuler mes projets (j'étais contente d'avoir du travail hein, c'est juste que comme j'ai cette tendance de base à me projeter pas mal, je suis aisément déçue), j'avais un peu anticipé la chose en programmant mon voyage à Prague fin Mars; l'idée étant de réduire mon envie d'ailleurs au minimum si je travaillais la saison. Ce qui a plutôt fonctionné. Certes le printemps naissant me donnait des envies de promenades champêtres, mais mes paysages bretons se prêtent fort bien à cet exercice. Il y a eu le Tro Plistin 2017, mais aussi plusieurs petites balades dans le Trégor du fait du retour d'Irlande de ma soeur pour les vacances de Pâques. Et lorsque l'envie de ville devenait trop forte, je faisais des escapades rennaises où j'en profitais pour voir en coup de vent Mamzelle'M et P. N'oublions pas surtout cette virée à Jersey fin Juin avec mon frère et ma soeur, deux jours super rigolos où j'ai eu un coup de coeur pour une île qui m'a agréablement surprise car l'image que j'en avais en partant n'étais pas du tout celle que j'avais au retour.

Rennes - Mai 2017

Bien que je sois née en été, je ne suis pas une fille de cette saison et alors que tout le monde se réjouissait d'avoir un temps digne d'un 15 Août au mois de Mai (puis en Juin), j'étais de mon coté un peu triste de ne pas pouvoir apprécier un printemps digne de ce nom avec ce beau vert caractéristique de la saison. Luminosité et végétation tendaient vers l'été et, bien que cela m'ait permis de prendre l'apéro le soir dehors dès le mois de Mai, de traîner sur un transat au soleil ou de prendre de jolies (et moins jolies) couleurs, le printemps m'a un peu manqué. Reste que ce temps estival avant l'heure m'a permis de faire pleins de pauses déjeuner au soleil et donc de lire bien plus que prévu. La grosse satisfaction de la saison est sans doute là: j'ai dépassé l'objectif de pages à lire en 2017 avant la mi-juin. Alors bien sûr, pour les grandes lectrices qui me suivent ce n'est pas beaucoup 5500 pages, mais c'est davantage que mon chiffre annuel depuis au moins 2010 (merci Goodreads pour les stats)

Coté séries, j'ai commencé Harlots et Jamestown, avec une première bonne impression pour la seconde et une plutôt mauvaise pour la première, mais je n'ai continué ni l'une ni l'autre pour l'instant. C'est avec plaisir par contre que l'on s'est mises à jour au niveau de Call the Midwife, une série que je trouve toujours aussi fantastique ♥ On peut noter aussi quelques sorties comme la visite de l'Ecomusée de Plouigneau ou celle du château de Tonquédec pour le faire découvrir à mon oncle.

Créativement parlant en revanche ce fut une catastrophe. Après un premier trimestre où, à défaut de publications en ligne j'étais assez active au niveau papier (dessins, chronique du quotidien, écriture) là ce fut un vrai échec, le plus cuisant étant celui de mon carnet qui n'est désormais plus du tout à jour. J'ai encore un peu d'espoir de rattraper le coup d'ici la fin du mois...

Coté rêves enfin, j'ai continué à y inclure des touches de politique, mixées avec mes lectures en cours. C'était pas drôle sur le moment, mais à rebours ça me fait (beaucoup) de belles lignes à garder. Comme par exemple la fois où, avant le second tour de la présidentielle, j'ai rêvé que Macron était un genre de mafieux qui proposait à des gens sans le sou de s'engager, pour des indemnités médiocres, à aller travailler dans les colonies, des lieux où la mort guettait à chaque pas. Et si l'on changeait d'avis, des gros bras nous poursuivaient. Et sur une tout autre note, j'ai aussi rêvé que mon entourage m'avait trouvé "l'homme idéal" que je devais "absolument marier". Un homme d'une bonne quarantaine d'années, dénommé Patrick, tout de vert vêtu - jusqu'à ses yeux qui étaient verts. Dans le rêve, je me disais à un moment "Ah mais oui! Il s'appelle Patrick, il est vert, c'est le symbole de l'Irlande!". Bref, la créativité a peut-être élue domicile dans mon subconscient ce trimestre-ci :)

Plestin-les-grèves - Avril 2017

Petit bilan chiffré non-exhaustif de ce printemps,

Livres terminés : 7 ( 1 livre de non-fiction, 1 BD, 5 romans)
Nouveaux livres dans ma bibli : 1, The Tale of Despereaux, trouvé dans une boite à livre au Zoo de Jersey
Films vus au cinéma : une dizaine ?
Séries TV: 1 + 2 débutées
Kilomètres parcourus en balades : 74
Baignades en eau de mer: 4
Frontières traversées : 2 (Aller-retour à Jersey)

J'ai pris le parti de faire avec ce que j'avais: un travail jusqu'à minimum fin Août et donc peu d'occasions de bouger vraiment. J'ai donc essayé de prendre le positif de cet état de fait. Ni persévérance, ni audace, ni métamorphose ne sont contentes, mais finalement ce printemps n'était pas si mal.

Posté par ElanorLaBelle à 10:10 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0] - Permalien [#]
Tags : ,

Bavardages sur Au trimestre printanier / 2017

Nouveau commentaire