mercredi 18 octobre 2017

Les charmants / Septembre 2017

Un mois assez riche et rempli qui ne m'a pas permis de beaucoup me poser mais qui a été l'occasion de m'aérer l'esprit et d'être en bonne compagnie.

Septembre

(sans ordre de préférence)

Sept

Voir la lumière de fin de journée sur la mer et me dire que j'ai bien de la chance de vivre dans le coin quand même.

Cette sensation d'avoir une explosion de couleurs autour de soi, notamment lors de la balade que j'ai faite à Locquirec. Le vert de l'herbe, des arbres et de la mer parfois, le rouge des lierres et des portes, le bleu et le gris du ciel, le jaune des premières feuilles d'automne et des bogues de châtaignes, le brun orangé qui commence à colorer le sol, etc.

Passer un après-midi à Brocéliande avec A. puis Ced'. Marcher (un peu), parler, conduire (pas mal), raconter des histoires ("Tu ferais quoi si là on était transportés au Moyen-Âge ? et dans la Rome antique comme esclaves ? Et si un portail s'ouvre et qu'un bébé apparaît et qu'il est poursuivi par un méchant ?) et avoir une tomate cerise qui se fait la malle comme l'anneau.

Recevoir la housse d'Edmonde de Brescieux. Il y a dix ans lorsque j'ai acheté Léon Marek, j'avais une housse d'ordinateur toute noire, grande et basique. Pas trop de choix. Je me souviens de la fierté que j'ai ressenti lorsque j'ai ramené d'Angleterre cette housse imperméable à fleurs. Pour mon netbook, j'ai trouvé rapidement une petite housse vert pomme. Là, j'ai carrément fait mon marché, jugé qu'une Edmonde de Brescieux ça voudrait des habits qui fassent autre époque et j'ai opté pour un motif à fleurs qui fait très 18e je trouve.

Participer à une randonnée contée à la tombée de la nuit avec A., soit une quinzaine de personnes (et un chien) qui se baladent avec des lampes tempêtes au milieu des bois à écouter un conteur nous interpréter plusieurs histoires. Une très sympathique expérience avec en bonus, la rencontre avec un crapaud que nous avons dérangé en nous installant sous un bloc de granit à écouter l'histoire des trois frères.

Passer quelques jours à Dinard pour le 28e Festival du Film Britannique. Profiter d'une ambiance différente, voir des films, rire, avoir les larmes aux yeux, subir les files à l'entrée des séances, et la mauvaise humeur des gens, papoter, écrire son ressenti sur un coin de table, engager la conversation avec des inconnus, revoir des têtes connues, tenter de trouver ses mots en anglais (et être super frustrée lorsqu'on n'y arrive pas), rougir deux trois fois, débrieffer au resto, parler cinéma, beaucoup.

La dernière pause lecture sur la plage ? Sans doute parce qu'il fait un peu frais désormais. Life after Life, me tentait beaucoup mais je n'accrochais toujours pas au bout de 80 pages alors pour l'instant il reste sur ma pile de livre "en attente" (pile qui malheureusement comment à prendre de la hauteur)

Recevoir un package fangirl de la part d'A.: des stickers, des crayons avec des répliques du Seigneur des Anneaux et de Harry Potter (et sur la photo il n'y a pas mon préféré qui me suit partout un doré avec écrit "One ring to rull them all") et un carnet Richard Armitage ♥

Le retour de Outlander, un peu différent parce que cette fois j'ai lu le livre avant de voir l'adaptation. Et pour l'instant, ça ne me dérange pas le moins du monde. Il y a je pense des avantages à lire avant de voir (= comment ce qu'on a lu est rendu sur écran) comme il y en a à ne rien connaître (= ne pas savoir ce qu'il va se passer justement) En bonus, ce début de saison en naviguant entre époques, propose différentes ambiances / décors / costumes ce qui ne peut que me ravir.

Mais aussi, réussir enfin à me procurer le livre de Catel sur Olympe de Gouges à la bibliothèque, acheter des éléments de déco à Ikea et tomber en amour devant l'association doré/bleu/violet, recommencer à lire régulièrement des blogs à défaut d'approvisionner le mien. Au moins, si je peine à (re)trouver une voix je sais que j'apprécie toujours ce média et les échanges qu'il permet, dormir peu d'heures mais avoir cette sensation d'avoir eu un sommeil réparateur.

✿✿✿

Et pour la touche réalité, parce qu'il y a aussi des moments où ça va moins bien: perdre un chat qui a disparu du jour au lendemain (ne pas savoir ce qui lui est arrivé c'est minant), me faire hyper mal au bras et du coup avoir un bras droit pas du tout opérationnel durant quelques jours (je n'ai plus mal mais sur certains mouvements très précis je sens que ça tire encore un peu), avoir à nouveau un soucis de voiture.

Posté par ElanorLaBelle à 03:59 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Bavardages sur Les charmants / Septembre 2017

Nouveau commentaire