lundi 13 novembre 2017

Les charmants / Octobre 2017

Octobre

(sans ordre de préférence)

octobre

Comme au printemps, passer son temps à regarder vers le ciel. Si les couleurs sont moins saisissantes que l'année dernière, voir les arbres perdre leurs feuilles petit à petit est tout aussi fascinant - autant en tout cas que le moment de l'année où ces mêmes feuilles naissent. En plus, ces branches, sur lesquelles restent encore parfois quelques feuilles, se détachent merveilleusement sur ces ciels pastels de fin/début de journée. Un plaisir pour les yeux et le coeur.

Manger. Le gâteau d'anniversaire de mon frère, un chef d'oeuvre qui pourtant nous faisait à tous très peur (c'est un monstre calorique au nutella. Mais un monstre délicieux). Les charlottes de saison, soit des boudoirs + du fromage blanc nature + des poires + un coulis au chocolat = simple, délicieux et juste bon sans être écoeurant. Enfin, les raclettes d'automne. Un jour de début octobre, j'ai voulu manger une raclette. Cela fait plusieurs années que nos soirées raclettes sont végétariennes et on remplace la charcuterie par des champignons. Sauf qu'on n'avait pas de champignons mais une tonne de potimarron (oui, depuis que je suis devenue une fan absolue, arrive l'automne et j'en achète des kg par semaine. En même temps, j'ai découvert la dégustation de ce légume avec la peau, ce qui en fait le truc le plus simple du monde à préparer pour peu que l'on ait un bon couteau pour le couper en morceau. Zou! au cuit vapeur et c'est parti. Et les utilisations sont quasi infinies, du salé au sucré. A l'heure où j'écris ces lignes je viens de manger un risotto de potimarron)(oui, ça devient un peu une fixette) Bref, la raclette fromage + potimarron + châtaignes + pommes de terres, c'est absolument dé-li-cieux! (donc en gros depuis un bon mois j'en ai mangé 4 ou 5 fois)(idem pour la charlotte à la poire soit dit en passant)

La soirée Pilgrimage avec mon frère. La veille lorsqu'il est venu me dire à 23h30 qu'il comptait regarder un film qui semblait un peu pourri avec Tom Holland et Richard Armitage (♥ ) je lui ai dit qu'il fallait absolument qu'on le voit ensemble. Comme j'étais crevée on a reporté ça au lendemain et on a décrêté que ça méritait le rétro-projecteur + des hamburgers/potatoes maison. Alors c'était effectivement un film très nul mais on a bien ri. Entre RA aka Raymond, qui parle français, Geraldus, le Daniel du Moyen-Age et la stupidité de certains personnages, c'était tordant. Long, mais tordant.

Voir un téléfilm allemand de M6 avec autant de plaisir que lorsque j'avais 16 ans. Depuis plusieurs années, la formule ne passait plus, je croyais que c'était terminé pour moi ce plaisir de regarder des romances où tu sais dès le départ ce qui va se passer, qui ne te semblent pas vraisemblables mais qui pourtant te font un baume au coeur quand même. Et bien j'avais tord, ça marche encore parfois. Ouf! J'ai beau être désillusionnée et pester contre le fait que la vie n'est pas du tout une comédie romantique, j'ai encore un peu de cette ado rêveuse en moi :)

Les journées qui raccourcissent et l'occasion offerte de voir des couchers et des levers de soleil merveilleux très régulièrement. J'ai failli le voir se lever sur la mer lors de ma traversée en ferry mais le ciel était trop chargé (et au retour, qui coïncidait avec le coucher, il pleuvait).

Me lancer dans Inktober. S'exercer, sortir des dessins qui me conviennent (et d'autres pas du tout). L'exercice m'a poussé à être plus indulgente, me redonne espoir qu'un jour je pourrais peut-être reproduire ce que je vois et m'a appris que j'étais satisfaite lorsque j'éprouvais de l'affection pour mon dessin, peu importe sa qualité technique. J'ai aussi découvert un papier à la tonalité et à l'épaisseur parfaite, que j'étais capable de faire quelque chose de soigné, que dessiner avec une plume c'est étrangement plus facile qu'avec un stylo et que l'aquarelle et moi on est à nouveau en froid. Présentement, alors que je n'ai toujours pas fini la totalité des dessins, j'oscille entre mécontentement chronique et obstination optimiste quant à l'utilisation des encres et de mes plumes.

L'escapade à Jersey. On a failli ne pas pouvoir la faire cette escapade automnale à Jersey! Avec Ophelia qui se baladait dans l'atlantique les jours précédents notre traversée, notre voyage a été incertain jusqu'au dernier moment. On a même du l'écourter, notre ferry du retour ayant été avancé de deux heures. Une demie-journée plus qu'une journée donc, mais à nouveau un très bon moment sur cette île.

Me décider enfin à lire cette lettre de la moi de 28 à celle de 29

[...] tu imaginais des choses, tu en imagines d'autres. Beaucoup ne se réaliseront pas, mais d'autres prendront leur place, superbes, impromptues, géniales. Et certaines arriveront à terme, s'exploseront à ton visage en mille couleurs alors que tu n'y croyais plus (tu sais, comme l'histoire des trucs que l'on trouve lorsqu'on ne les cherche pas). Avance, garde de la conviction, essaye d'aimer de toute ton âme, d'apprécier la vie sans compter le temps qui passe. Chaque évènement arrive pour une raison et en son temps. Tu as des regrets, j'en ai aussi. Mais pense toujours que le temps avance pour que tu vives de nouvelles belles choses. Oui, ce qui est passé tu ne le retrouveras jamais tel quel, mais tu peux (et vas!) vivre à nouveau de pareilles émotions [...] Joyeux anniversaire [...]

et me rendre compte que celle que je dois écrire cette année sera la dernière qui prendra place dans cette enveloppe "30" que j'ai commencé à remplir il y a quatre ans, alors que j'avais la tête dans les cartons à trier 25 ans de vie. Ne pas avoir envie de faire une nouvelle lettre cheer-up, ni de me pencher sur le passé, alors choisir qu'en guise de lettre cette année ce sera des post-it colorés lanceurs de questions. 

Les premiers forts coups de vent de l'année, le vent qui glace le corps et t'empêche même de marcher mais aussi et surtout ces vagues magistrales qui s'explosent au large.

Mais aussi, un emploi du temps allégé et donc à nouveau du temps libre, une soirée d'Halloween comme toujours basée sur du film horrifique nul, réussir à tenir une (mini) conversation en breton en m'apercevant que mon interlocuteur le parlait. Oui, il me manque toujours du vocabulaire (normal lorsqu'on ne parle pas une langue au quotidien) mais ouf! je ne crois pas que ça se soit vu (la honte sinon, vu que je suis censée être bilingue quand même); avec le passage de l'ouragan Ophelia, la remontée du sable du sahara et de la fumée des incendies ibériques nous a donné une journée à la luminosité digne d'un film de SF, découvrir que Julie Fowlis sort un nouvel album, avoir une activité agréable au travail (un inventaire ♥ ) et en finir enfin avec une activité ennuyeuse (plier en 3 des courriers, coller des étiquettes sur des enveloppes et assembler le tout. Plus de 900 fois)

✿✿✿

Et pour la touche réalité, parce qu'il y a aussi des moments où ça va moins bien: regarder The Edge of Seventeen et contrairement à la comédie romantique M6, en sortir vaguement déprimée en se disant que les comédies/drames adolescents ne passent plus vraiment avec leur message "l'adolescence c'est une période pas évidente mais ça finit par s'améliorer et on trouve sa voie". Je dois toujours être une adolescente paumée. Devoir faire un "détour" par Rennes pour récupérer une carte d'identité avant d'aller prendre le ferry. Soit se lever à 3h30 du matin et faire 3h de route au lieu de 1h50. Se couper les doigts avec l'activité ennuyeuse sus-mentionnée (le papier c'est dangereux), retrouver la boue dehors

Posté par ElanorLaBelle à 10:56 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [3] - Permalien [#]
Tags : , ,

Bavardages sur Les charmants / Octobre 2017

    Ce que tu as fait pour le challenge Inktober (du moins, ce que tu as montré sur Instagram) était superbe, vraiment ! Tu comptes toujours le finir ? (Et nous montrer le résultat ?)

    Posté par Carole Lombaire, mercredi 15 novembre 2017 à 07:44 AM | | Répondre
    • Merci
      Je compte terminer le challenge (il m'en reste 5, les mots que je trouve les plus compliqués) et j'envisage de faire un petit billet sur le sujet et/ou de publier sur instagram

      Posté par ElanorLaBelle, mercredi 15 novembre 2017 à 02:40 PM | | Répondre
Nouveau commentaire