samedi 2 décembre 2017

les charmants / Novembre 2017

Ce fut un mois riche, bien rempli par des activités extérieures entre amis et en famille. Novembre ça a aussi été le mois où j'ai pris le temps de finir des projets entamés et d'en avancer d'autres. Un mois où j'ai alterné entre moments de rush et moments de pause, où j'ai apprécié l'action et l'inaction.

Novembre

(sans ordre de préférence)

novembre

Ce concert au Café de la danse avec A. et Chloé pour voir Johnny Flynn & The Sussex Wit + Cosmo Sheldrake et Holly Holden. Le genre de salle que j'aime, une ambiance colorée et engageante, de la bonne musique, des amies, de la bière, que demander de plus ?

Des moments de plénitude: marcher dans la cathédrale de Metz, admirer les vitraux et me laisser happer par l'atsmosphère (j'aime les églises, les chapelles et les cathédrales) / être assise près du feu dans une demie-pénombre, un chat sur les genoux, un thé dans les mains, une chouette bande son dans les oreilles, un crayon à la main / écouter la pluie tomber et voir le reflet des gouttes d'eau qui tombent sur le pare-brise danser sur mon manteau faiblement éclairé par les lampadaires extérieurs.

Revenir à Rennes plus ou moins à mi-temps. Reprendre quelques habitudes (même si étrangement celle d'aller au cinéma et à la bibliothèque ont du mal à prendre), revoir des amies pas vues depuis longtemps, marcher dans la rue, me re-familiariser avec les transports en commun, revenir au thabor, m'installer dans un salon de thé pour écrire, ...

Se restaurer. A Paris, manger un plat de lasagnes végétariennes accompagnées de vin rouge avant d'aller au concert, un pad thaï végétarien avant d'aller affronter la pluie dehors -  et boire un café après l'avoir affrontée. A Metz, manger des pizzas entre frère et soeur (là encore accompagné de vin rouge) et boire un verre de Guinness dans un pub. A Nancy, se délecter d'un lait chaud et d'un Merveilleux. A Versailles, un latte dans les jardins du château. Dans le Trégor, crêpes et badoit, et re-Guinness. A Rennes, infusion "La potion de la fée Mélusine" en lisant un livre et un chocolat chaud post- visite d'expo entre copines dans un café-brocante.

Accomoder les restes et cuisiner quelques plats que je suis habituée à manger plutôt qu'à préparer (les haricots rouges à la sauce tomate, le bouillon épinards/pois-chiche,...). Cette satisfaction de se rendre compte que désormais non seulement je mange des légumes et que j'aime ça mais aussi que les aliments que je mange sont suffisamment variés pour que je puisse broder sur une base. Au mois de décembre ? Tester des plats de mes livres de cuisine.

L'automne, ses couleurs ambrées, sa fraîcheur, son vent aussi (malheureusement), sa lumière tamisée, ses crépuscules pastels, son calme ♥ 

Les belles lumières de la nuit. Un avant goût des décorations de Noël. Metz avait déjà revêtu les siennes mais c'est surtout autour de la place Stanislas à Nancy que j'ai été joie entre les devantures des cafés et les lumières des fontaines.

Cette soirée entre soeurs qui a commencé sérieusement avec Daddy Cool (en, Infinitely Polar Bear), de Maya Forbes et a fini en fou rire (pas autant que lors de notre soirée documentaire Tina Turner où on riait tellement qu'on avait du mal à reprendre notre souffle entre deux éclats de rire et que je pleurais en continu, mais quand même) grâce à l'action conjointe d'un documentaire sur Jean-Jacques Goldman, d'une pause publicitaire gifi (sérieux, qui a eu cette idée de produit ?) et d'un blind-test années 2000s. Et donc, depuis, on a Sister Jane de Tai Phong en tête (qui se bat quotidiennement avec les divas du dancing de Philippe Cataldo obtenue grâce à une radio quelconque qui annonçait un "Et maintenant Philippe Cataldo". Regards interrogatifs "Mais c'est QUI Philippe Cataldo ?")(Ne me remerciez pas pour ces mélodies qui ne restent PAS DU TOUT en tête)(n'empêche dans ma tête Cataldo c'est lui)(d'ailleurs c'est la période pour revoir La Caverne de la rose d'Or)

Débuter le mois par une balade dans les Monts d'Arrée. S'impregner à nouveau de cette ambiance typique, à la fois relaxante et vivifiante. En prime, refaire cette randonnée déjà faite en Juillet, mais réussir cette fois à marcher sur le même parcours qu'indiqué sur le guide - sans avoir le guide entre les mains.

Mais aussi, aller à l'opéra, visiter des expositions, se refaire un manger-ciné avec A., faire nos touristes de base à Paris en montant en haut de l'arc de Triomphe et en descendant dans les Catacombes (puis en faisant un passage express au cimetière du Père Lachaise), cet hôtel pas-trop-cher-et-plutot-pas-mal-qui-a-une-baignoire, se faire tutoyer "amicalement" (et pas en mode tu sembles être jeune = je te tutoie = tu n'es pas adulte), la première neige de la saison en allant voir "La Montagne entre nous" - de circonstances, étrenner ma jupe bordeaux mi-mollets à taille haute et à la matière hivernale.

✿✿✿

Et pour la touche réalité, parce qu'il y a aussi des moments où ça va moins bien, comprendre lors d'une grosse averse pourquoi cette paire de chaussures avait été mise de coté - les semelles sont trouées, passer trois heures dans une file d'attente pour faire ma touriste de base, grâce à un énième retard TGV, attendre ma soeur 1h10 à la gare (sans livre, sans téléphone, sans tablette, sans stylo), presque louper un train et donc courir comme des folles entre le métro et les quais, le Madame conjugué au nom de famille de mon père et avoir l'impression tout à coup d'être ma grand-mère (mes parents ne sont pas mariés, j'ai donc habituellement les deux noms accolés et je ne m'habitue pas au Madame - j'aime le Mademoiselle)

Posté par ElanorLaBelle à 02:59 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur les charmants / Novembre 2017

Nouveau commentaire