mercredi 10 janvier 2018

Transition d'une année à l'autre

Au temps du bilan, comment je résumerais 2017 ?

Un début hésitant car je ne savais pas trop sur quel pied danser puis sept mois plutôt intenses et une fin d'année où j'ai eu la bougeotte. Des escapades hors-Bretagne qui ont parfois rimé avec découverte (Jersey) mais surtout avec retrouvailles (Prague, Lyon, Metz, Nancy et re-Jersey). Un petit pas de plus vers la découverte de ma région (Concarneau, Château de Trevarez) et les valeurs sûres (Château de la Roche-Jagu, Monts d'Arrée). Des expos, pleins de salons de thé, moins de cinéma que les années précédentes mais plus de lecture. Quelques nouvelles rencontres, mais surtout l'affirmation d'amitiés récentes. La rencontre avec mon nouvel ordinateur, Edmonde "Rio" de Brescieux, des chats méga collants, des moments d'osmose avec la nature, l'impression d'être plus sauvage et de moins aimé la ville et paradoxalement adorer certains moments passés dans des villes avec des amis - et en redemander. Pas forcément beaucoup d'avancée dans mes envies / projets / mon mode de vie / ma construction, dans l'ensemble une année simple et peu extravagante mais finalement plutôt belle et réjouissante.

2018

 

Et 2018 alors ?

L'année de mes 30 ans et ça me fout une petite pression. L'idée que je dois boucler quelque chose avant d'entamer une nouvelle décennie ne me quitte pas. 

Mais alors que les saisons sont de moins en moins marquées, je pense plus que jamais de manière cyclique. Sans doute le fait de vivre à la campagne dans un lieu rempli d'arbres, de fleurs et d'animaux ; ça pousse à regarder le temps s'écouler de manière différente.

Le calme hivernal, la pluie, le vent, les vagues et les algues brunes qui remplissent la plage. La boue mais la promesse de futures balades lorsque le printemps surgira, que le vert envahira les champs et les bords de route. La naissance des agneaux un matin par surprise, les premiers rayons du soleil qui réchauffent. Le chant des oiseaux et les envies d'ailleurs, de grandes explorations à sac à dos. L'arrivée des touristes, les premières baignades, les lectures dans les transats, les pieds nus dans l'herbe, les expositions estivales. Les coups de soleil en marchant sur les sentiers côtiers, les apéros de la fin de journée, les étoiles filantes – l'épuisement, les larmes, la boule au ventre. Les envies culturelles, la bibliothèque, griffonner dans les salons de thé, marcher dans les feuilles mortes, lire des contes magiques, boire un café au coin du feu, ressortir les manteaux, espérer du froid, s'émerveiller s'il neige – et pester s'il pleut, accrocher les guirlandes lumineuses, visiter une ville avant Noël, s'enrouler dans un plaid entourée de chats, se couper du monde extérieur et cocooner, se forcer à revoir du monde pour le dernier jour de l'année et apprécier à nouveau le calme hivernal.

Alors bien sûr, j'ai des défis et des envies pour cette nouvelle année : lire, faire des randonnées, dessiner quotidiennement, apprendre le crochet pour faire une couverture digne de celle que ma grand-mère m'avait fait enfant, recommencer les portraits, continuer la recherche, faire un tour en montgolfière, organiser ma fête années 30* (...) Il y a les constantes dans les espérances aussi : devenir (enfin!) plus adulte, être plus à l'aise avec les autres, partir à l'aventure, tomber amoureuse (…) Mais au fond, je crois que ce que je veux c'est une année avec des souvenirs, une année où je me sente bien, une année où je ri, une année où je profite du temps qui passe et de ceux qui comptent.

Une belle année.

* Cette histoire de bal années 30 que j'ai dit que j'organisais l'été de mes trente ans est une bonne-mauvaise idée (c'est bientôt, je ne suis pas mentalement et matériellement prête!)

Posté par ElanorLaBelle à 02:40 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

Commentaires sur Transition d'une année à l'autre

Nouveau commentaire