mercredi 28 mars 2018

Emma G. Wildford

Emma G wildford

Emma G. Wildford (2017)
de Zidrou et Edith
Collection Noctambule, Editions Soleil

❝ Le feu des femmes fait peur aux hommes
[...] à chaque fois qu'ils tuent le feu d'une femme...
... le feu d'une autre femme, ailleurs, s'allume.❞

Cet ouvrage est d'abord un bel objet: une jolie couverture à la fermeture aimantée (dont le graphisme ressemble à l'intérieur des pages. C'est malheureusement tellement rare de nos jours qu'il me faut le signaler), une reliure intérieure très 1920s - donc fort à propos, et des petits éléments glissés au fil des pages. D'ailleurs, il est un peu dommage que les-dits éléments, notamment la lettre, n'aient pas été davantage utilisés comme tels: plutôt que de retranscrire les 3/4 de la lettre dans les cases, n'aurait-il pas été plus intéressant de renverser le rapport et de n'en retranscrire qu'1/4, laissant le lecteur libre de lire la lettre en même temps que la protagoniste ? Reste que c'est fort agréable de trouver ces petits ajouts, même s'ils apportent peu au récit.

❝ La religion pour moi n'est qu'une cuillère à sucre que j'ajoute à mon thé quand il est trop fort.❞

Emma G Wildford (2)

Graphiquement, ce n'est pas forcément le type de traits que je préfère (je suis très difficile) mais l'on retrouve une atmosphère qui colle à l'histoire. On se transpose sans difficultés dans l'époque du récit (les années 1920) et les cases s'alignent de manière heureuses avec les trois grands pôles du récit : le quotidien d'une femme, la découverte de l'ailleurs et la poésie. Emma G. Wildford c'est le portrait d'une femme qui ne veut pas rester à la place qu'on veut lui donner, qui veut vivre sa vie comme elle l'entend. En ce sens, c'est un récit féministe, un récit universel, un récit inspirant. Pour avoir pas mal lu sur les femmes exploratrices, qui plus est les femmes s'approchant des pôles, l'aventure d'Emma avait un petit coté familier (cf: Léonie d'Aunet).

❝ - Avez-vous idée des périls que vous aurez à affronter ?
- Je suis une femme, Lord Grosvenor. J'ai été élevée dans l'idée que tout n'était que danger et perversion autour de moi!❞

Outre le fait que ce soit le métier de son personnage principal, ce récit est aussi (avant tout ?) emprunt de poésie. Sur l'ailleurs, sur la nature humaine, sur la nature tout court - plusieurs passages ont d'ailleurs trouvés leur chemin jusqu'à mon carnet de citations :) Pour autant, on reste un peu sur notre faim au terme de cette centaine de pages de récit qui s'engloutissent trop vite.

❝ La terre est forte: elle porte les cailloux.
L'homme est faible: il porte ses regrets.❞ 

Avis général: Un bel objet, une parenthèse poétique et féministe, 16/20

Cette BD a été lue dans le cadre de l'opération la BD fait son festival 2018 organisée par Priceminister-Rakuten

Posté par ElanorLaBelle à 12:03 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Emma G. Wildford

Nouveau commentaire