samedi 2 juin 2018

N°11 ✓ Carcassonne

Je suis arrivée à Toulouse au petit matin, après une nuit de bus où j'ai réussi à grappiller quelques heures de sommeil. Je ne pouvais pas faire le check-in à l'hôtel avant 13h-14h et je n'avais rendez-vous qu'à 16h. J'avais donc du temps à tuer. C'est donc naturellement que je me suis dirigée vers la médiathèque dans l'idée de me poser avec un livre. Seulement, je suis allée voir le rayonnage "femmes et genre". Et là, je tombe sur un ouvrage en trois tomes, Le dictionnaire des femmes créatrices.Je passerais trois grosses heures à le feuilleter ce premier jour et y retournerais par deux fois durant mon séjour - j'ai désormais une liste de femmes peintres et sculptrices nées avant 1900 assez conséquente.

Premier contact avec ma colocataire féline et sa famille, première nuit dans un lit et le lendemain je prenais le train pour Carcassonne. Vous savez, cette ville qui me fait de l'oeil depuis que j'ai lu Labyrinth de Kate Mosse, puis Sepulchre (que je suis visiblement la seule à avoir apprécié) et le terrible Citadel (que j'ai mis un an et demi à terminer). Voilà, je l'ai enfin vu. Je pensais être déçue, et bien en fait, non.

Ça a commencé par des travaux juste devant la gare. Puis par une installation artistique de Varini. A ce stade, j'avais l'impression d'être maudite. C'est pas que je ne suis pas sensible à ces rayures/cercles jaunes mais... Et puis je suis arrivée dans la cité par une route peu empruntée. Et puis le soleil est tout à coup arrivé. Et puis je suis passée par un cimetière (je les aime de plus en plus). Et puis je suis entrée dans l'auberge de jeunesse et la dame de l'accueil était absolument géniale. On a papoté un peu, de politique, de mode de vie, d'être saisonnier, de solidarité. C'était agréable. A ce stade, j'étais contente. Et lorsque j'ai visité le château et ses remparts... N'en parlons pas, là, j'étais aux anges. J'ai acheté ma lecture du voyage Meurtre à la pomme d'or de Michèle Barrière à la boutique du château et là encore la vendeuse était sympathique. Ce sera en fait une quasi constante de ce séjour: la sympathie et le sourire des gens (ça et le fait de se faire siffler dans la rue, on va être honnête. Surtout à Carcassonne/Toulouse. J'avais oublié comme ça pouvait être chiant).

Je me suis baladée le long du canal du midi, promenade très moyenne. En revanche à mon retour la cité était quasi vide et la voir comme ça au soleil couchant c'était superbe. Le lendemain, j'ai voulu explorer les environs. Des vignes encore sans feuilles à perte de vue, le bruit de la route, là encore une promenade très moyenne. Mais là également, une compensation de taille pour la bretonne que je suis: apercevoir au loin les cimes enneigées des Pyrénées. Je crois que ça me fera toujours quelque chose au coeur que de voir des montagnes, même de loin

(A noter: comme c'était la grève, j'ai réussi à avoir un intercité à 19h qui a eu 1h30 de retard et qui m'a donc fait arriver à Toulouse à 21h30-22h. Je ne faisais pas la fière à marcher dans la ville jusqu'à l'auberge de jeunesse. Je me suis du même coup rendue compte que j'étais devenue encore plus méfiante envers les gens. Merci la vie.)

Carcassonne (2)

Carcassonne (1) Carcassonne (10)

Carcassonne (4)

Carcassonne (9)

Carcassonne (5) Carcassonne (7)

Carcassonne (6) Carcassonne (8)

Carcassonne (3)

Carcassonne (12) Carcassonne (14)

Carcassonne (16)

Carcassonne (11) Carcassonne (18) Carcassonne (25) Carcassonne (34)

Carcassonne (20)

Carcassonne (15)

Carcassonne (24) Carcassonne (26)

Carcassonne (17)

Carcassonne (19) Carcassonne (23)

Carcassonne (21)

Carcassonne (22) Carcassonne (32)

Carcassonne (27)

Carcassonne (29) Carcassonne (30)

Carcassonne (28)

Carcassonne (31) Carcassonne (33)

Carcassonne (13)

Posté par ElanorLaBelle à 09:47 AM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

Commentaires sur N°11 ✓ Carcassonne

Nouveau commentaire