vendredi 30 novembre 2018

Les charmants / Octobre 2018

Octobre1

 

✿ Commencer le mois par une exposition avec ma mère au Musée du Faouët, "L'enfance dans la peinture bretonne des 19 et 20ème siècles". Rouler une bonne heure sous une pluie battante mais être récompensées par une intéressante exposition dans un lieu qui l'est tout autant et par une pâtisserie pour conclure l'après-midi.

✿ Une nouvelle magie box offerte par mon frère! Du coup, j'ai désormais un mug-chaudron et plus du verre à vin, un deuxième débardeur, une hermione pour tenir compagnie à Ron et un porte-clé harry.

✿ Voilà, enfin, après cinq ans d'été en bord de mer, j'ai réussi à atteindre le palier des 40 baignades. Même à le dépasser. La trente-neuvième était parfaite: eau transparente et calme, fraîche mais avec un beau soleil qui réchauffait la peau. Plénitude absolue. La quarantième, le lendemain, était très bof. Quant à la quarante-et-unième elle était tout aussi parfaite que la trente-neuvième, mais dans un tout autre registre: il pleuvotait, il faisait très gris, la mer était loin et il y avait des vagues. Pourtant, c'était tout aussi magique cette impression de faire ne faire qu'un avec l'élément eau, entre embruns et bruine.

✿ Ce beau cadeau offert à la terrasse d'un café: une boite remplie de 31 petites choses pour symboliser cette 31ème année qui débute. Chaque objet était soigneusement accompagné d'un petit mot et rangé au milieu des autres, étages par étages, thématique par thématique

✿ C'est tellement facile de m'envoûter avec de belles images et une chouette bande-son... Ajoutons un casting pas déplaisant et ça me pousse même à lire un livre qui me fait lever les yeux au ciel par son coté bien trop fleur-bleue et ses fils d'intrigues prévisibles/exagérés. Le livre perdu des sortilèges de Deborah Harkness est loin d'être un chef d'oeuvre (tant au niveau style qu'au niveau intrigue) mais il faut être honnête, je l'ai lu rapidement et avec plaisir malgré tout. Quant à la série, c'est quand même aussi gnangnan que le livre, mais c'est couplé à un peu de magie, c'est ce qu'il me fallait à cette période de l'année (il faut être honnête-bis).

✿ Mes doigts écrivent souvent 2019 à la place de 2018. J'ai visiblement un problème avec les 8 et une attirance pour les 9. Pourtant, je préfère 1888, qui est plein de caractère à 1999, qui me révulse. Peut-être que 2019 est une année pleine de promesses ?

✿ (dites-moi, j'allais écrire "répulse". On peut dire répulse, comme répulsif ? Ou je commence à ajouter des anglicismes à mes bretonnismes ?)

✿ Après avoir écouté en boucle la bande-son de A discovery of witches, plus particulièrement Separation brings the witch-rain et cette version de Go your own way durant la première dizaine d'octobre, je suis restée bloquée sur Don't leave me now de Supertramp: j'ai passé la deuxième semaine du mois dans une espèce de flottement d'émotions hors-du-temps-hors-des-réalités. Le genre de moment où tu n'es nulle part et en même temps partout. Ça ne m'était pas arrivé depuis un certain temps (en général c'est dans ces moments-là où la vie te fait un clin d'oeil très bizarre)(pas cette fois)

✿ Bien que définitivement plus "bises" que "hug", me surprendre moi-même à ne pas pouvoir m'empêcher de serrer dans mes bras une amie au bord des larmes. Naviguer entre sincère joie de la voir épanouie dans sa vie de couple (amoureuse dans un chouette appartement) et colère de la trouver brisée à cause de ce job dans cet environnement qui est censé prôner de belles valeurs mais qui est tout sauf bienveillance.

✿ J'ai beau trouver les prix totalement exagérés et les employés pas toujours agréables, mojito, burger et vin rouge dans un espace qui fait très cabinet de travail/fumoir - sans la fumée: à refaire très vite!

✿ Rentrer à l'appartement de ma soeur à plus de minuit, trouver l'air trop lourd pour dormir alors commencer à jouer sur l'ipad... et arrêter huit heures plus tard. Comment mon corps qui peine systématiquement à dépasser les trois heures du matin depuis toujours, a t-il réussi à ne pas m'arracher un bâillement avant sept heures trente du matin ? Mystère...

✿ Retrouver Toulouse, retrouver cette petite canaille féline, faire des recherches dans un café en buvant des cappuccino et des americano, me perdre dans une librairie, aller à Foix pour 2 euros en train (?!!!), marcher (s'essoufler) et profiter du temps.

✿ Sur les conseils d'une amie, passer à la librairie "La nuit des temps" à Rennes. Pas d'achats car pas d'argent, mais j'ai repéré deux, trois bouquins qui me font de l'oeil.

✿ Relecture de mon mémoire: c'est encore plus léger que dans mes souvenirs. Je suis confortée dans mon incompréhension face à ces personnes qui me poussent à écrire (de la fiction ou de la non-fiction) depuis des années. Et un peu désespérée malgré tout, parce que j'aimerai bien écrire ces petits articles sur les femmes et l'art, mais je vois s'éloigner la possibilité de faire quelque chose de convenable de plus en plus.

✿ Pourquoi le ciné du coin diffuse Predator le 30 Octobre, le 1 Novembre mais pas le 31 ? Le plan concocté avec A. tombe à l'eau.

 Regarder Espen - Le Gardien de la Prophétie, à distance mon frère d'un coté, ma soeur de l'autre et commenté en live par messagerie. Je crois que j'aurais beaucoup aimé voir ce film enfant durant cette même période de l'année. Adulte, ça m'a fait sourire deux, trois fois et j'ai pas trouvé ça franchement pire que d'autres trucs estampillés "enfants/ados".

✿ Un super moment passé à chanter sur Grease en karaoké au Grand Rex. C'était le film préféré de ma meilleure amie d'enfance et je l'avais donc subi vu plusieurs fois. La dernière, je devais avoir 13 ans et je garde le souvenir d'un presque calvaire; il me semblait tellement long ce film! Et bien finalement il a une longueur raisonnable et se regarde plutôt bien.

✿ Rire devant Affaire conclue avec Malena: c'est quoi cet horrible vendeur ?

 Un tea time prolongé au Yaya avec Shermane, l'occasion de papoter et de revenir sur ces derniers mois, vu qu'on ne s'étaient pas vues depuis février dernier. (En règle générale, j'ai été une amie pitoyable ces derniers mois. C'est pas de l'appitoiement c'est la réalité.) J'ai essayé de faire des efforts mais je crois que j'ai encore trop parlé.

Posté par ElanorLaBelle à 02:05 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Commentaires sur Les charmants / Octobre 2018

Nouveau commentaire