Confidences autour d'un thé... (ou d'un café)



vendredi 9 décembre 2016

Dans mon jardin en Novembre / 2016

Novembre a été gris et humide. Après le lumineux et sec Octobre, c'était très décevant - et totalement déprimant. Je me suis laissée envahir par la morosité. Les feuilles au sol ont noirci, la boue est arrivée, le gris aussi. Heureusement, en toute fin de mois, le froid et le sec sont revenus, et mon moral avec. A noter, deux moutons, les plus jeunes, ont disparus durant deux jours. J'ai vraiment cru qu'on ne les reverrait jamais, mais le matin avant la tempête Nanette ils attendaient près de l'endroit où le reste du troupeau dormait.

091120169006

091120168969 091120169000

IMG_1286 IMG_1291

IMG_1303 IMG_1304

IMG_1310 IMG_1312

091120168999

091120168979 091120168986

091120168987 091120169010

091120168991 IMG_1321

IMG_1353

IMG_1410 091120168996

091120169008

111120169021 161120169035


jeudi 8 décembre 2016

Entre là et Noël 2016 / 8

IMG_1768

8 ☃ Arts et métiers

Après un excellent moment en compagnie de Shermane, Kleo et ses amies, j'ai décidé d'aller faire un tour au Musée des Arts et metiers. Bien m'en a pris, j'ai trouvé l'endroit merveilleux. Si je n'ai jamais été douée pour rester attentive dans les musées où des objets sont présentés, j'en ai cependant trouvés certains très beaux (les marionnettes et boites à musique!), d'autres rigolos (l'évolution d'objets usuels) et surtout, j'ai été subjuguée par l'église Saint-Martin-des-champs et la somptueuse scénographie qui met en scène des moyens de locomotion.

A noter que j'ai attiré le passant plusieurs fois aujourd'hui. C'est les chaussures de marche ou le sac à dos qui fait effet?

Posté par ElanorLaBelle à 11:37 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0]
Tags : , , ,

Escapade citadine de Novembre

Ce billet, j'en avais écrit un brouillon juste à mon retour de Paris. C'était le matin, il faisait un froid glacial dehors et tout était gelé, j'étais assise sur le canapé, mon châle sur le dos, le feu qui crépitait à coté et un vinyle d'Agnes Obel en fond sonore. J'étais détendue, apaisée et toute heureuse de rentrer au moment où le temps était au froid et au soleil, à cette lumière glacée. Je retrouvais cette sensation de fin d'automne que j'apprécie et que je pensais avoir perdue (l'année dernière, ça a été la cata). J'étais entre deux eaux, je me sentais glisser dans le pays des souvenirs d'enfants, vers ces nuits qui renferment des légendes de loups, de sorcières et de lutins et en même temps, je sentais que quelque part la graine de la nouvelle année était plantée, celle du renouveau, des défis à tenir et de l'envie de découverte.

Je sais que tout ça est encore là, mais c'est vrai qu'à un peu plus de 24h de mon voyage hivernal qui s'annonce épique, c'est plutôt l'appréhension qui domine. Ce qui est toujours vrai cependant, c'est que Paris m'a fait du bien. Ou plutôt le fait de papoter, de rire, de découvrir de nouvelles choses. On ne va pas se mentir, j'ai encore ce noeud au coeur mais l'angoisse oppressante s'est transformée en appréhension teinté d'excitation, tout à fait normale vu ce que j'entreprends*.

Mercredi, retrouver Mélusine que je n'avais pas vue depuis plus d'un an, aller manger dans un restaurant végétarien trouver les plats délicieux (lasagnes végétariennes à la patate douce et cheesecake citron noix de cajou) et la conversation agréable (comme toujours!) Décider de prolonger l'après-midi par un passage à la librairie Shakespeare où j'arrive miraculeusement à me contrôler - le passage dans la partie livres d'enfants avec du Beatrix Potter fut une épreuve. Quitter finalement Mélusine mais espérer qu'on se reverra plus tôt que dans un an! Marcher le long de la seine mais se rendre compte au bout d'un moment que finalement, les 3L de jus de pommes dans mon sac commencent à se faire sentir. Prendre la ligne 13 (bondée) et manquer de se faire écraser (pourquoi suis-je si petite?). Retrouver Malena et sa famille qui m'hébergent très gentiment durant ce séjour (merci encore, le fait d'avoir été comme un coq en pâte chez vous a participé grandement à la réussite de ce séjour)

IMG_1534  IMG_1584

Jeudi, n'avoir rien de précis de prévu et donc en voyant "Versailles" sur un panneau de gare, décider de prendre le train suivant. Passer la journée à déambuler dans les jardins puis revenir sur Paris pour retrouver Anna E. que je rencontre pour la première fois. Aller ensemble à l'expo "Anatomie d'une collection" à Galliera, s'emerveiller devant certaines pièces, être bien plus sceptiques devant d'autres (c'est quoi cette robe mauve??). Se poser dans un café, manger des muffins, discuter et ne vraiment pas voir le temps passer. Rentrer à 23h et m'apercevoir que je ne me souviens plus de l'étage où je loge. C'est malin! Par déduction, hésiter entre le 4 et le 5. Après quelques minutes de reflexion, se rendre compte que la serrure d'une des portes n'est pas du tout faite pour ma clé. L'autre est donc la bonne. Ouf!

241120169094

IMG_1538 IMG_1542

Vendredi, commencer par la très belle exposition sur les ours au Museum d'histoire naturelle: intéressante mais pas assommante, je suis ravie. Retrouver T. pour déjeuner, apprendre que l'exposition nuit sera à la Roche jagu cet été (chouette!) et au milieu du repas s'apercevoir que non seulement on regarde toutes les deux Poldark, mais qu'en plus on a grosso modo le même ressenti. La discussion se transforme alors en débat passionné sur la série. J'avoue, je ne m´y attendais pas! Prolonger l'après-midi déjà entamé en allant voir les expositions temporaires au musée d'Orsay. Ne pas être convaincue ni par l'une (Spectaculaire second empire) ni par l'autre (Frederic Bazille), mais être curieuse de la personnalité de l'impératrice Eugénie, fascinée par Marie-Antoinette, et trouver que sur cette photo noir et blanc, Bazille est franchement séduisant (un homme mort il y a plus de cent ans, encore. Merci Paris). Rejoindre Malena et Shermane, diner dans un restaurant japonais puis aller boire un cocktail - failli choisir un Sex on the Beach mais finalement opter pour la valeur sûre qu'est la Piña colada. Rentrer en Uber - chose que je n'avais jamais faite.

IMG_1589

Samedi, jouer à des jeux de plateau avec le benjamin de Malena, puis dire au-revoir à mes hôtes. Embarquer mes sacs dans Paris et me faire accoster pour une association, discuter et finalement décider de donner quelques euros à nouveau. Marcher de l'opéra jusqu'au Petit Palais, être rebutée par la file au dehors et continuer ma route vers le Musée de la marine. Commencer ma visite avec le cd d'un bagad (!), trouver ce musée très sympa bien que ce ne soit pas ma thématique préférée et me dire qu´après Port-Louis et Paris, une visite à celui de Brest s'impose. Finir la journée au cinéma avec "Seuls dans Berlin", être très perturbée du fait que la langue parlée soit l'anglais. Rentrer à Rennes tard le soir, attendre mon frère et discuter sur la thématique des animaux fantastiques puis dévier sur Dumbledore, ce personnage qu'on a jamais aimé et qui, plus ça va, plus on le trouve horrible.

261120169106

261120169107

IMG_1613 IMG_1622

IMG_1615

Dimanche, dormir étrangement bien, marcher dans des rues connues et amicales quasi vides, puis aller boire du thé et jouer à Ligretto chez Mamzelle'M et Ana, aller à un marché solidaire (et trouver mon cadeau d'anniversaire), reprendre le train en se disant que cette halte rennaise était parfaite après l'agitation parisienne.

* Donc, pour résumer. Je passe la journée à Paris, puis je vais en bus à Londres où j'arrive au petit matin et où je vais prendre un train - dans une autre gare que ma gare d'arrivée of course - pour Holyhead au Pays de Galles, d'où je prendrais le ferry qui met plus de 3h pour arriver à Dublin. En vrac, pour la stressée que je suis il y aura par la suite les transports en commun, mon premier Airbnb, une auberge de jeunesse, puis au retour encore d'autres aventures en transports - mais là y'aura Ced', donc c'est pas pareil. Bref, je ne m'aide encore pas beaucoup mais au moins je ne pourrais pas dire qu'en 2016 je suis restée sur mes acquis. Sans compter que malgré le coté non reposant de la chose, ce voyage a du potentiel ;) Et dire que y'en a qui partent vraiment à l'aventure... (j'en suis une piètre, d'aventurière)

Posté par ElanorLaBelle à 07:56 AM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [1]
Tags : , , , ,

mercredi 7 décembre 2016

Entre là et Noël 2016 / 7

IMG_1734

7 ☃ Retard

Mon voyage débute donc sur les chapeaux de roue! A peine parti, mon train s'arrête pour cause de panne d'un train nous précédant. Attente, puis départ pour la gare suivante où l'on change de train. Retard à l'arrivée ? Environ deux heures. Comme je le disais à ma mère pas plus tard qu'hier "Un voyage de plusieurs étapes qui se passe de manière fluide, ça n'arrive que rarement". Espérons que ça soit l'unique péripétie du voyage, car c'était plutôt bénin: pas de correspondance derrière et le gain d'un colis repas pas si mal, vu qu'en plus d'une salade, mes "réserves de voyage" s'étoffent désormais une bouteille d'eau, d'une compote, de biscuits et de fraises tagada (je me suis toujours demandée ce que renfermait ce fameux plateau repas sncf, fourni lorsqu'il y a problème, j'ai ma réponse!)

Nb: En prime, le personnel était extrêmement charmant et à l'écoute (Bon okay, si j'avais eu un impératif derrière j'aurais été dans un autre état d'esprit ;)

Posté par ElanorLaBelle à 10:25 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0]
Tags : ,

mardi 6 décembre 2016

Entre là et Noël 2016 / 6

IMG_1718

6 ☃ Gudrun

A l'heure où je finis difficilement de préparer mon sac et où je m'apprête à rejoindre Ced´ en Irlande (et à la ramener dans mes bagages), ce coup d'oeil à Gudrun, la poupée qu'elle m'a fait il y a quelques années, est parfaitement à propos.

Posté par ElanorLaBelle à 10:16 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0]

lundi 5 décembre 2016

Entre là et Noël 2016 / 5

051220169138

5 ☃ L'Ile Grande

(aka vue sur le marais des morts*)

Aujourd'hui, j'ai retrouvé A. pour papoter et, malgré le fait que j'étais un peu à coté de la plaque en choisissant de mettre des chaussures à talons pour une balade sur la côte (logique, logique), on a crapahuter dans le sable et les rochers (j'avais alors le rôle de Frodon sur la montagne du destin) jusqu'à se retrouver en fin d'après-midi sur un panorama qui nous donnait une magnifique vue sur la mer mais aussi sur le soleil couchant. Manque de chance, il s'est couché sur l'épaisse bande de nuages plutôt que sur l'horizon (#arnaque). Il n'empêche que si A. trouve que les couleurs roses-bleutées de fin de journée font layette, moi je trouve ça doux et joli (*c'était théma LOTR aujourd'hui)

Nb: Et sinon, j'ai enfin vu le dernier épisode de la saison 2 de Poldark et il est merveilleux (l'épisode, la saison, pas Ross Poldark)(moi je suis plutôt team Enys ;)

dimanche 4 décembre 2016

Entre là et Noël 2016 / 4

IMG_1720

4 ☃ Retour à la mer

Bien qu'habitant tout près de la mer, je me suis rendue compte en mettant les pieds sur le sable - enfin, les chaussures, que ça faisait assez longtemps que je n'y étais pas allée. Certes, je vois cette étendue régulièrement, rien que pour aller faire les courses je passe à coté. Néanmoins, à y voir de plus près, toucher le sable doit remonter à plus d'un mois. Il faisait un froid mordant, la mer était loin, le soleil se couchait derrière les hauteurs. Il y avait peu de monde pour un dimanche, quelques promeneurs qui comme nous faisaient quelques (centaines) de pas en discutant. "Il faisait froid, mais ça m'a fait du bien!" a déclarer mon oncle en rentrant dans sa voiture et je partageais son avis.

Posté par ElanorLaBelle à 06:11 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0]
Tags : ,

samedi 3 décembre 2016

Entre là et Noël 2016 / 3

(Et bien finalement, c'est plus clair de faire jour par jour)

IMG_1714

3 ☃ Boite à souvenirs

Il y a longtemps que je n'avais pas ouvert cette toute petite boite. Lorsque j'ai quitté le collège, comme on était que très peu à aller dans le même lycée, ça sonnait comme un au revoir. Alors un soir, on s'est écrit des mots sur des papiers, des adieux, des déclarations d'amitié, des à très bientôt, des sourires, des souvenirs (je dois même avoir adresses et numero de tel dans un agenda quelque part). On en a fait quelque chose d'émouvant - beaucoup de larmes ont été versées. Au fond, on y croyait quand même aux retrouvailles, peut être pas avec tout le monde, mais avec certain-e-s. C'était obligé! L'année suivante on a fait une fête. C'était un peu étrange, mais rassurant et sympathique. Encore des promesses, mais finalement, cette fois, il n'y a pas eu suite. Je dois avoir une autre boite quelque part avec des mots de la fin du lycée. D'autres visages, mais, même si cette fois j'ai eu quelques échos, toujours cette inconnue: que sont-ils/elles devenu-e-s ?

Posté par ElanorLaBelle à 09:47 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [2]
Tags : ,

vendredi 2 décembre 2016

En attendant Noël (2/24)

Déjà le premier décembre ?! Entre les préparatifs de Noël que je veux faire avant mon départ pour Dublin, les préparatifs pour la-dite destination, le quotidien, (l'angoisse),  écrire sur le blog, ... je me retrouve un peu débordée. Pourtant, je veux mener tout ça à bien (et je vais réussir!). Donc voilà, nous sommes le premier décembre et comme depuis quelques années, j'envisage à nouveau de rythmer ces jours avant Noël par des instantanés journaliers. Mais avec tous ces billets en prévisions, je sens que je vais vite m'y perdre (et vous aussi). Alors j'ai décidé que cette année, à la place du billet quotidien jusqu'au 24 décembre, je ferais un billet général auquel j'ajouterai chaque jour une nouvelle photo. Vingt-quatre photos, c'est énorme pour un seul billet, mais on va tenter le coup ;)

IMG_1694

1 ☃ Calendrier de l'avent

Après une nuit très agitée (une vague d'angoisse hier m'a fait accepter deux chats dans ma chambre. Grossière erreur, ils ont passé la nuit à me voler mes oreillers!), j'ai bravé ma fatigue et je me suis enfin décidée à confectionner des calendriers de l'avent (en même temps c'était aujourd'hui ou jamais). L'idée cette année, c'était de faire de petits carnets avec un espace chaque jours pour griffonner, à partir d'un mot-clé, un mini-dessin. Malgré le fait que, forcément, c'était pas propre-propre, je suis plutôt contente de moi.

IMG_1704

2 ☃ Petit sapin

Et donc, aujourd'hui, j'ai essayé d'abattre du travail et la chose qui m'a parue la plus importante était de faire mon ménage/tri/réaménagement de fin d´année. Ma journée, fut donc remplie de chiffons, de cire et de balais. Si entre hier et aujourd´hui, j´ai trouvé le moyen d´oublier l´endroit où j´ai rangé le surplus de chocolats (c´est bien embêtant...), j´ai enfin retrouvé mes épingles à nourrice dorées achetées il y a presque trois ans et perdues depuis... deux ans et demi. Gros mystère de comment je ne les ai pas trouvées plus tôt alors que j´ai farfouillé dans le sac où elles étaient pas plus tard qu´il y a un mois... J´en ai profité pour habiller mon mini sapin de sa parure hivernale et pour poser des touches de brillant un peu partout. 

Ps: Après tirage au sort, c'est Aglaé qui a gagné le concours des 9 ans! Ecris-moi ton adresse par mail que je t´envoie ton petit paquet ;)

Posté par ElanorLaBelle à 09:37 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [2]
Tags : , , ,

mercredi 23 novembre 2016

Je suis parfois un loup pour moi

Je vous en parlais il y a quelques semaines de ces choses qui m'avaient manquées, ces choses propres à la vie citadine, à la vie sociale. Mes prochaines semaines vont être remplies de tout ça; d'expositions en tout genre, de lectures, de moments propices à la réflexion, de probables flâneries citadines, de cafés, de moments entre amis et même, la dėcouverte de l'inconnu - un passage de frontières et de nouvelles rencontres. Pourtant, la magie de ce qui normalement m'enchante* de fonctionne pour l'instant pas.

J'ai pris un train tout à l'heure et, bien que les prochains jours s'annoncent agréables et joyeux, je ne peux pas nier cette envie que j'ai de prendre un train en sens inverse et retourner dans ma grotte où mes chats, mes crayons, mes livres, mes séries, mes grosses chaussettes et mon gros pull m'attendent. Je ne le ferais pas, parce que je me connais parfaitement et je sais qu'il faut souvent que je me pousse, pour mon bien, parce que je suis une solitaire, une flemmarde, une peureuse. Mais ça faisait longtemps que je n'avais pas du agir presque contre mon instinct premier. Et faut dire que là, j'ai mis le paquet dans le dépassement de soi. 

IMG_1358

Au moment où mon corps et mon esprit semblent entrer en hibernation, j'ai décidé de leur infliger tout le contraire. Relations sociales (donc, un minimum de tenue, un minimum de conversation et un certain contrôle des émotions), défis intellectuels (recherches et lectures sur des sujets nouveaux) et surtout voyage (transports variés et lignes inédites)( et en plus je vais devoir ressortir mon anglais durant une semaine). Au fond de moi, je sais qu'une partie de mes réticences sont tout simplement dues au manque d'habitude, au fait de revenir dans le tourbillon de la vie, Mais je ne peux pas m'empecher d'etre en colère contre cette angoisse assourdissante et absurde qui m'a envahie depuis le début du mois. J'ai beau rationaliser la chose, mettre en avant le fait que c'est un choix, que je vais rendre visite à des amies puis à ma soeur, que mon programme est objectivement quasi parfait - et sera sans doute une très belle page de souvenirs, ce soir encore, j'éprouve cette désagréable sensation.

Pour Paris, je mets ça sur le compte du "pied à l'étrier", des semaines que je me terre, forcément...

Pour l'Irlande, je suppose que c'est la peur du voyage en solo, cette chose que je n'ai pas pratiquée depuis des années. Mes derniers voyages étaient plutôt linéaires (le plus compliqué était ce retour de Prague en 2014 où j'ai fait bus-train-train) ou alors avec de la compagnie (Guernesey cette année, Londres en 2011). Il faut remonter en Septembre 2010, et mon cauchemardesque trajet en bus pour Budapest pour retrouver ma dernière grande expédition en solo avec une certaine incertitude à l'arrivée. Loin d'être mon meilleur souvenir...

Et puis il y a toujours ce problème de projection. Car plus généralement, j'ai l'impression actuellement de ne pas être actrice de ma vie, d'être dans une parenthèse qui n'a pas vraiment de lien avec un avant ou un après. C'était agréable et, nécessaire je crois, en octobre, oppressant et angoissant par la suite. Ne pas réussir à s'enchanter de perspectives est pour moi une véritable torture. Petit espoir pétillant: j'ai fait un vrai rêve d'aventures cette nuit et j'ai senti mon coeur se soulever de plaisir en commençant la lecture d'un livre de non-fiction tout à vraiment

* Au fur et à mesure que Novembre s'étend, je crains aussi de plus en plus de ne pas profiter de Noël. Deux années à la suite? Alors non, ça non, il n'en est pas question!

Nb: J'avais vraiment besoin de tenter de mettre des mots sur cette sensation, c'est imparfait, mais j'éprouvais le besoin de laisser une trace de ces sentiments qui se mêlent, en espérant pouvoir très vite les contredire.

Posté par ElanorLaBelle à 12:05 AM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [1]
Tags : ,