mardi 26 août 2014

Au paradis des touristes, V

3079209355_2_5_YCMFhPdf

Signes de vieillesse (ou pas)


Huitième jour, beau temps, 19°C

«Il y a un an, je me suis aperçue que j'avais un cheveu gris. Six mois plus tard, j'ai commencé à faire une fixette sur mes rides d'expressions, celles du front (et à me demander dans quelles circonstances je soulevais mes sourcils pour que des lignes apparaissent)(belle étude d'expression faciale). Malgré tout, depuis l'été dernier j'ai visiblement passé un cap contraire: celui du on-te-donne-cinq-ans-de-moins.

Pour ma soeur c'est quelque chose de banal depuis des années qu'on la prenne pour plus jeune qu'elle ne l'est, mais pour moi c'est quelque chose de relativement récent. A 15 ans on m'en donnait cinq de plus (je ne comprenais pas pourquoi d'ailleurs, mais c'était utile, on m'a jamais demandé une seule fois ma carte d'identité pour acheter de l'alcool à l'époque, contrairement à mes amies). Arrivée à la fac, je n'avais aucune réflexion particulières quant à mon âge. Et est arrivé 2013 et cette première (et cinquième) remarque sur ma soi-disant apparence de fille de 20 ans. Voilà, ça c'est encore une chose que je n'envisageais pas avant de commencer ce job, que les idées reçues sur mon âge pleuvent. Et ça a commencé dès les premiers jours en fait, avec mes collègues et mes supérieurs qui n'imaginaient pas que j'avais pu compléter un Master. Bien entendu, voyant leur surprise (à la limite de l'incrédulité) j'ai pas poussé jusqu'à dire que ça faisait déjà deux ans et que ce Master je l'ai compléter en trois ans au lieu de deux. Du coup, je suis restée à la fille qui vient de finir son master et qui entame une recherche d'emploi (donc j'ai réussi à atteindre les 23 ans, yes!). Mais j'ai eu plusieurs conversation du genre depuis hein, faut pas croire. Par exemple, celle, merveilleuse de la dernière fois.

"C'est un job d'été je suppose, vous faites quoi comme études ?"
"J'ai fini"
"Ah bon ? Dans quel domaine ?"
" Histoire et histoire de l'art"
"Ah! Et vous avez fait un IUT ou un truc du genre en deux ans ?"
"Euh, non, j'ai un master"
"Désolé, c'est que vous faites très jeune"

Ce qui me gène dans cette affaire, c'est que lorsque tu as 25 ans et qu'on t'en donne 20, t'as tout de suite l'impression de perdre en crédibilité. C'est pas comme lorsque tu as 35 ans et qu'on t'en donne 30; dans les deux cas tu es considéré comme étant un/une adulte, c'est donc plus flatteur je trouve. Là, ça sonne vraiment comme si tu sortais tout juste de l'adolescence, que tu n'avais que peu d'expérience hors du cocon familial, bref, ça sonne beaucoup moins adulte. Et si parfois ça prête à sourire, souvent t'as l'impression qu'on te prend de haut et ça, c'est très moyennement agréable.

Ps 1 : Et si je me maquillais et réintégrais mes talons ? Je dis ça, je dis rien, mais ça fait un an qu'on me prend pour plus jeune et autant de temps que j'ai laissé (à contrecoeur) mes talons de côté...
Ps 2: Chez le coiffeur, cette 'jeunesse' m'a fait passer du tarif adulte (34€) au tarif étudiant (26€), je ne vais pas m'en plaindre.

Nb:  Anecdote du jour. Une italienne me pose une question en français. Je lui réponds, toujours en français, et là elle bifurque sur de l'italien, comme ça, sans crier gare. Je me sens trop faible à l'oral pour lui répondre dans sa langue natale, donc je continue sur mon français... et elle continue en italien. Heureusement, je suis pas trop rouillée à la compréhension, Tutto va bene!»

Posté par ElanorLaBelle à 11:30 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Bavardages sur Au paradis des touristes, V

Nouveau commentaire