vendredi 1 avril 2016

Les charmants / Mars 2016

Un mois à nouveau en vrai dents de scie. Une première quinzaine sous le soleil, avec balades, tout pleins de petits plaisirs du quotidien, une sympathique crémaillère et des discussions amicales. Une deuxième quinzaine marquée par un gros rhume persistant, une inattendue mais bonne nouvelle et une grosse tranche de rire (nan, mais, ce montage!). Une dernière journée du mois, à la fois totalement irréelle et pourtant bien trop réelle (reflet dans le miroir+manif+angoisses nocturnes "serais-je un jour une adulte amoureuse avec enfant(s) ?"). Quelques morceaux choisis,

"I shall make my fortune—to be cut bias—the Mayor of Gloucester is to be married on Christmas Day in the morning, and he hath ordered a coat and an embroidered waistcoat [...] "

The Tailor of Gloucester by Beatrix Potter

Les charmants de mars

1. Petit moment, grande plénitude en épluchant des pois chiches tout en écoutant "Quelle histoire" de Jeanne Moreau lors d'un week-end où j'étais seule dans l'appart de ma soeur. Le même week-end où je triais la partie "Budapest" de mon blog. Très étrange coïncidence pour un moment d'extrème sérénité qui m'a rappelé qu'on pouvait aussi être détendue seule et en ville.

2. Le soleil! Son grand retour pendant plusieurs jours. Pas forcément les plus doux au niveau des températures mais suffisamment beaux pour me pousser à sortir, faire un peu de taille et prendre des photos. Le printemps arrive! Des bourgeons! Quelques fleurs même!

3. Marcher en ville. Aller dans différentes bibliothèques municipales pour trouver des livres (et sauter de joie en trouvant la perle rare), se retrouver dans des coins dont on ne soupçonnait pas l'existence, prendre des photos et aller marcher dans le Thabor où de timides fleurs font leur apparition.

4. Se blottir dans son lit. Une boisson chaude, (une chambre rangée), une grosse couette toute chaude et un livre ♥ A ajouter aussi la fois où j'ai lu avec plaisir à plus de 23h, la lumière tamisée mais la lampe de lecture allumée!

5. Cantando, un soir, Ced' et moi on est tombées sur un article parlant du choix de la France pour l'Eurovision 2016 (hum, hum). Comme on n'avait un peu rien à faire, on a fini par regarder les gagnants de l'Eurovision depuis 1956. On est arrivées sur cette prestation espagnole mémorable où rien n'est à jeter, de la choré à l'habillement en passant par la coiffure. Du rire, du rire, du rire (et malheureusement encore une musique en tête durant des jours)

6. Bloguer. A faire le tri dans les archives, je me suis aperçue du chemin parcouru depuis quelques années dans mon état d'esprit et mon rapport à la vie en général. Le blog est définitivement au coeur de ça pour pleins de raisons (notamment parce qu'il m'a permis de développer mes centres d'intérêts et de rencontrer de chouettes personnes). A ceux et celles qui en doute, oui, oui, même si un blog c'est virtuel c'est un espace qui compte. Un endroit où tu peux t'épancher et trouver du soutien (ou un coup de pied aux fesses si nécessaire). Un lieu où peux partager tes passions et trouver des échos qui te boostent/te débloquent. Et c'est parfois même à l'origine de drôles de petites anecdotes ;)

7. Mes pseudo-Polaroïd commandés à l'occasion d'une offre spéciale. Outre le plaisir de recevoir quelques photos pour mes carnets de notes c'était l'occasion d'avancer enfin sur mon projet Les pompiers commencé il y a quasiment un an et dont je repoussais le tri des photos depuis des mois. Le format carré étant celui que j'avais choisi à la base, cette promo m'a permis d'avancer sérieusement.

8. Mystery Legends: Sleepy Hollow, jeu que j'adorais il y a quelques années, revenu à ma mémoire ce mois-ci. En conséquence, plusieurs heures passées à essayer de battre mon record. Aussi addictif que 2048 ;)

9. Des bébés moutons! Même si ce n'est pas du tout une surprise à cette époque de l'année, c'est toujours trop mignon de voir ces petites choses toutes noires, hésitantes le premier jour, déjà fofolles le second et petites terreurs au bout d'une semaine. Storm est née au début du mois, le mâle (qui n'a pour l'instant pas de nom) il y a une semaine. La première est une petite chipie qui mène le reste du troupeau et qui sautille partout. Le second suit désormais les traces de la première. Ça promet! (surtout lorsqu'on sait que mini-freddo est toujours un petit filou à un an)

✿✿✿

Et pour la touche réalité, parce qu'il y a aussi des moments où ça va moins bien: cet homme croisé dans la rue et qui me lance en riant "Haha! Vu tes mollets, tu fais du foot toi!", mon premier contact avec du gaz lacrymo, la mort du pigeon de ma soeur, un bon gros rhume (encore!) couplé à un mal de gorge qui a cependant été aussi l'occasion de flemmarder au lit (cf, n°2), se rendre compte que j'ai finalement très peu publié de photos de Budapest lorsque j'y habitais alors que j'en ai, être mi-figue mi-raisin après avoir regardé le documentaire Vers un monde altruiste ? (parce que la gentillesse, l'altruisme et le bien-être ça ne peut se réaliser que via la méditation ? Certes ça peut être une solution, mais je suis convaincue que ce n'est pas l'unique), une prise de poids impressionnante (heureusement minorée à la suite du rendez-vous chez le médecin)

Posté par ElanorLaBelle à 01:35 PM - - Un thé, un café, une pâtisserie ? [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Bavardages sur Les charmants / Mars 2016

Nouveau commentaire